Accueil | dMute

Raoul Sinier

: Late Statues



sortie : 2015
label : Autoproduction
style : Electronica / Glitch Noise / Cold Hip Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Stones And Rocks 02/ Hello My World 03/ Good Times 04/ Camouflage 05/ Vestige 06/ She Has A Gun 07/ New Horn 08/ Human Statues 09/ Journey With The Vixen Queen 10/ Wanderer 11/ Wrecks And Dust

Le franc-tireur Sinier mourra peut-être un jour mais ne se rendra jamais, pas même à cet insupportable insuccès public aussi persistant qu'immérité - ce qui n'exclut en aucun cas, évidemment, l'existence d'un noyau très dur de fidèles déterminés. Mais stoppons là toute rancoeur pour nous concentrer illico presto sur l'essentiel : la musique du bonhomme. D'autant que la musique en question, sur ce Late Statues autoproduit, captive et empoigne - une main de velours dans un gant de ferraille - pour ne relâcher, à regret, qu'à l'instant où surviennent les derniers échos de l'ultime morceau.

Finalement, on n'a pas si souvent, dans une vie d'amateur de musique, l'occasion de suivre les pérégrinations soniques d'un artiste. Et ouais, entre dMute et lui, c'est plus de dix ans qu'on y roule ! Et à chaque nouvelle sortie, son lot de surprises sensationnelles.
Il est bien assez rare d''expérimenter ces troublantes sensations pour les mettre de côté froidement, d'autant plus lorsqu'elles viennent à ce point vous décalaminer les artères. C'est donc, une fois encore, sans aucune retenue qu'on vous vantera ici les déments mérites de ce septième long format, dense et intense, de Raoul Sinier.

Après des débuts à forte connotation "Richie D. James prêtant ses claviers à Kevin Shields", Ra a su petit à petit prendre son essor et trouver sa voix propre en empruntant la direction d'un extrêmement relatif apaisement pop dans lequel seuls d'indéfectibles pisse-froid s'empressent de voir un quelconque ramolissement.
Faudrait vraiment être le dernier des pourris de mauvaise foi pour trouver traces de molesses dans ces Late Statues, bousculées entre mélancolie et colère, toute deux la plupart du temps contenues, sous-jacentes, rendant chaque titre dix mille fois plus pertubant que n'importe quelle visqueuse démonstration de bourrinage électro-rock survitaminé.

Sinier porte à bout de bras son chant, comme d'autre leur dernière chance, s'y entendant à merveille pour porter l'estocade et frapper fatalement au cortex l'auditeur. Album à l'émotivité saillante, ce dernier opus confirme tout le bien que l'on pense de ce gars-là. Oui, une fois de plus ! Et alors ?



Chroniqué par Yvan
le 20/04/2015

Partager cet article :






A lire également sur dMute :
Blog
Top
Bilan 2016
Blog
Top
Nos sélections 2015
Rencontre avec le héraut de la musique électronique d'ici !!
(2013-09-27)

Welcome To My Orphanage
(2013)
Good Citizen Factory
Electronica / Synth-pop / Chanson / cold-wave
Guilty Cloaks
(2011)
Ad Noiseam
Electronica/Chanson/Glitch Cold Wave
Cymbal Rush / Strange Teeth & Black Nails Ep
(2011)
Oeuvre Records
Electronica Pop / Idm
Tremens Industry
(2009)
Ad Noiseam
Electro / Breakbeat / Noise / Hip-Hop
Brain Kitchen
(2008)
Ad Noiseam
Electro / IDM /Hip-Hop
Huge Samouraï Radish
(2007)
Ad Noiseam
Electro
Two Heads Ep.
(2007)
Disco_r.dance
Electro / Abstract



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
lun. 01/05 - Chronique
Bing & Ruth - No Home of the Mind
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters