Accueil | dMute

Future

: 56 Nights



sortie : 2015
label :
style : Hip Hop, Trap

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Free At Last 02/ Never Gon Lose 03/ Purple Coming In 04/ Diamonds From Africa 05/ Now 06/ No Compadre 07/ March Madness 08/ Trap Niggas 09/ Da Fam On Da Gram Skit 10/ 56 Nights

Nayvadius DeMun Wilburn a.k.a. Future est le cousin de Rico Wade du groupe Organized Noize, responsable de plusieurs classiques rap/rnb de TLC, Outkast ou encore Goodie Mob. Comme lui, il était affilié au collectif Dungeon Family. Le business de la musique ne lui est donc pas inconnu. Ce n’est cependant qu’à partir de 2010 qu’il démarre dans le rap jeu avec plusieurs mixtapes. Il formera son petit collectif l’année suivante, le Freebandz.

Des titres imparables tels que Tony Montana feront rapidement de lui l’un des rappeurs qui comptent à Atlanta, et début 2012 il fera partie de la désormais célèbre Freshmen List du magazine XXL. C’est d’ailleurs cette année là qu’il sort son premier album, Pluto : un casting de fou (MikeWillMadeIt, T.I, Juicy J, Drake, Trae, Snoop…), une belle place dans les charts mais un projet globalement décevant. Sa mixtape Astronaut Status sortie quelques mois plus tôt, par contre, convainquait beaucoup plus.

Quelques temps plus tard, rebelote avec un Honest (2014) légèrement supérieur mais toujours loin des promesses entrevues dans ses tapes. Qu’importe ces dernières valent réellement le coup. En particulier les trois dernières : Monster (Octobre 2014), Beast Mode (janvier 2015), et donc 56 Nights, soit le temps passé par son pote DJ Esco dans une prison des Emirats pour quelques miettes d’herbe au fond d’une poche.

Ces trois tapes doivent en grande partie leurs qualités aux beatmakers locaux qui se tirent la bourre à coup d’arpèges, de mélodies entêtantes et de drums de TR808 galopants, faisant évoluer la trap à un rythme effréné. Metro Boomin s’occupe donc de la première. Zaytoven, producteur favori de l’iconique Gucci Mane, de la seconde. 56 nights quant à elle fait la part belle à Southside, un autre prodo gravitant autour du Brick Squad de Gucci et membre de la 808 Mafia. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’au petit jeu de qui saura le mieux habiller et inspirer Future dans ses envolés lyriques, il s’en sort plutôt bien. Cependant le meilleur titre, March Madness, est l'oeuvre d'un dénommé Tarentino, lui aussi de la Mafia.



Chroniqué par Ikhlas
le 07/04/2015

Tags : Future | Hip-hop

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Blog
Top
Nos sélections 2015
Blog
Playlists
En écoute - Septembre 2015



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters