Accueil | dMute

Mount Eerie

: Sauna



sortie : 2015
label : P.W. Elverum & Sun, Ltd.
style : Folk / electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Sauna 02/ Turmoil 03/ Dragon 04/ Emptiness 05/ (something) 06/ Boat 07/ Planets 08/ Pumpkin 09/ Spring 10/ Books 11/ This 12/ Youth

Le producteur et musicien Phil Elverum fait office de véritable anomalie au sein du paysage des musiques électroniques. Depuis 2005 et la sortie de son premier album studio sous le nom de Mount Eerie, No Flashlight - Songs of the Fulfilled Night, l'américain n'a cessé de produire une œuvre singulière et fertile (plus d'une dizaine d'albums) et aux multiples entrées.

Trois ans après le diptyque Clear Moon / Ocean Roar, Mount Eerie revient avec un double LP, Sauna, produit sur son propre label P.W. Elverum & Sun. Sauna est un pavé de 55 minutes où l’on observe se déployer un véritable kaléidoscope sonore. Cet album risque de désorienter tant il rassemble divers registres musicaux : une folk féérique, un rock mélancolique, quelques teintes de black-metal, du noise-rock, le tout passant par l’électronique contemplative, violente et triturée propre à Mount Eerie.

Pour accompagner la sortie de l’album, deux clips ont été tournés, respectivement pour les titres This et Sauna. Un soin particulier a été apporté à la production de ces court-métrages qui s’articulent autours des mélodies de Sauna pour leur conférer un sens démultiplié.

Avec This, Mount Eerie construit un voyage sombre et inquiétant dans les tréfonds de l’être humain. Les textures caverneuses et susurrantes de sa voix, l’utilisation d’un chœur féminin éthéré, un son drone pour une électro envoutante et violente à la fois, en font une track imposante. Le clip n’est pas en reste : on observe durant plus de trois minutes une suite de plans fixes, comme une série d’images mentales. De ce rêve visuel finit par émerger un espace sonore inédit : les images se télescopent au grès de la musique. Mount Eerie dévoile ici l’étrangeté et la beauté de l’univers dans lequel il nous fait évoluer.

Il y a quelque chose de grandiose dans la musique de cet artiste, dont Sauna vient prolonger la réflexion. Comme une recherche de la mélodie parfaite, conçue comme une exploration de l’homme et de sa perception du monde. La track éponyme est caractéristique. Au début, c’est une voix délicate que l'on entend, simplement accompagnée de quelques percussions discrètes et d’une électro orchestrale. Tous ces éléments installent une atmosphère contemplative qu'agrémentent encore les harmonies vocales d’Allyson Foster et Ashley Eriksson. Puis l'apparition de claviers majestueux emmènent ce morceau vers un final en forme de déflagration symphonique et effrayante.

L’auditeur ne terminera son voyage qu’avec le clip de ce morceau ; 5 minutes qui se composent à nouveau de plans fixes. Le film commence sur le paysage industriel d’Anacortes (dont le musicien est originaire) puis dérivent vers l’observation de deux cowgirls qui chantent, dansent ou jouent d’un instrument. Nous voilà flottants dans un imaginaire musical où nos habitudes sont jetées aux ordures pour donner à entendre et à voir la singularité du monde, présent dans la réalité la plus prosaïque.

Même si les différents morceaux manquent quelque peu de cohérence, Sauna apparaît comme un grand album de musique défricheuse. Mount Eerie parvient à chaque instant à nous figer et à nous projeter vers des contrées inexplorées, au coeur de notre esprit. Une synthèse parfaite de son oeuvre, une porte d'entrée rêvée.



Chroniqué par Etienne Poiarez
le 03/03/2015

Partager cet article :






A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#18 Mount Eerie



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters