Accueil | dMute

Ty Segall

: Mr. Face



sortie : 2014
label : Drag City
style : Folk rock psychédélique

Tracklist :
01/ Mr. Face
02/ Circles
03/ Drug Mugger
04/ The Picture

On va finir par ne plus se lasser des charmantes têtes blondes surtout lorsqu'elles s'appellent Ty Segall. C'est dire que le sautillant Californien n'est pas prêt de s'arrêter en si bon chemin après la production du tonitruant Manipulator l'an passé, et celle, plus lointaine, de Sleeper, première pierre d'un édifice consacré au registre folk-rock des 70's. Au point de se réserver la chronique de cet EP de 13 minutes là où clairement d'autres se seraient contentés d'une inscription sur le registre des nouveautés à paraître. Quand on aime on ne compte pas, et il nous faut donc assumer notre côté clairement monomaniaque.

Car sur Mr. Face, Segall continue dans ce registre qui lui va toujours aussi bien, entre tribute band et réaproprition exacerbée d'un répertoire pourtant essoré jusqu'à la corde depuis son invention. Malgré tout, cela fonctionne toujours aussi bien. On revoit avec plaisir le spectre des anciens (Beatles, Yardbirds...). Toutefois il arrive que le critique qui sommeille en nous prenne le pas sur l'enfant ébahi qui ne cesse de se passer en boucle la même chanson avec la sensation de la découvrir pour la première fois. Il ne faudrait pas que le sieur se repose sur ses lauriers au point de toucher le fond lors de la prochaine livraison.

Mais pour le moment rien est à craindre et la magie opère toujours autant. Il y a en effet de quoi rester confiant, car Segall ne se contente pas pour autant de reproduire le propos de Manipulator ou Sleeper à l'identique. Au contraire il digère la matière, celle d'un repertoire toujours en vogue, à savoir celui du rock psychédélique et du garage rock, pour l'inscrire dans son époque. Rien de tel pour de nouveau se rendre compte que ce dernier fait la démonstration de son talent à chaque publication d'une nouvelle galette, qu'elle soit simple, double ou de moitié comme c'est le cas avec cet EP. Bref rien de nouveau depuis que le californien est dans le circuit, mais rien à jeter pour autant. Ça serait le comble quand on sait que cet EP ne fait que 13 minutes...



Chroniqué par Guillaume C.
le 12/02/2015

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Blog
Le titre de la semaine
Pollinate - Fuzz
Manipulator
(2014)
Drag City
rock psyché
Sleeper
(2013)
Drag City
indie Folk
Blog
Playlists
La playlist de la rentrée



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters