Accueil | dMute

Laëtitia sheriff

: Pandemodium Solace And Stars



sortie : 2014
label : Yotanka
style : Rock alternatif

Tracklist :
01/ Fellow 02 The Living Dead 03/ lyrics 03/ Opposite 04/ To Visit Brighton 05/ To Be Strong 06/ Friendly Birds 07/ A Beautiful Rage II 08/ Wash 09/ Urbanism - After Goya 10/ Far & Wide

Il en aura fallu du temps pour qu'on ose enfin se pencher sérieusement sur le cas de Laëtitia sheriff. Dix ans, depuis un premier contact encourageant lors d’un concert donné en plein centre de Paris. On y avait découvert alors la personnalité d’une chanteuse et guitariste prometteuse mais dont la performance scénique, certes un peu timide, ne parvenait pas se retrouver sur bande.

Le temps a donc passé, autant pour l’auteur de ce Pandemodium Solace And Stars que pour l’auditeur qui rédige cette chronique. Il faut dire qu’on ne s'est pas pour autant quitté fâché. Au point de la garder toujours dans un coin de son rétroviseur. En attendant le jour de la révélation ultime, du jour où on arrêterait cette comparaison stupide avec certaines de ses ainées pour finalement ne porter un jugement que sur son œuvre personnelle et rien d’autre.

Chose est venue avec ce nouvel opus, véritable délectation pour nos oreilles. Car Laëtitia sheriff a fait le ménage. Nulle place au mélange des genres dans cet opus. La volonté est d’être directe et incisive dans le fond comme dans la forme. Les textes sont simples et efficaces, pas besoin de faire dans la fioriture. La musique, elle, est bouillonnante et percutante.

Pandemodium Solace And Stars est un véritable chaudron mêlant torpeur et fragilité, force et sagesse. Un disque rock, comme un hommage à ces consœurs en la matière: on pense à Shannon Wright, la reine de la scène alternative ou aux maîtres Sonic Youth…Et alors ? La logique de comparaison ne vaut pas que dans le sens de la négative. Au contraire, il s’agit bien là de saluer cette manière de lâcher prise dans le propos. D’arrêter de conceptualiser la musique et de s’affranchir des lettres d’intention, qui à force d’être agitées finissent par endiguer toute créativité. Et telle n'est justement pas le cas de cet album, point d’orgue d’une carrière prometteuse, qui à notre sens fait basculer la rennaise dans la cours des très grandes.

D’autant plus que Laëtitia Sheriff mélange dans ce même chaudron et par touches subtiles, le tellurisme des guitares, la sonorité électronique et les instruments à vent. De quoi affiner sa formule en brossant un paysage étrange et onirique. Ainsi, Pandemodium Solace And Stars est un disque monumental associant dix titres sous le signe de la perfection. Un résultat qui impose la dame dans le décor et pour un bon bout de temps.



Chroniqué par Guillaume C.
le 26/11/2014

Partager cet article :









2 commentaires

par guillaumec (le 01/12/2014)
ben ouais !

par puma (le 01/12/2014)
Shannon Wright, la reine de la scène alternative? vraiment? eh ben...
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters