Accueil | dMute

EVOL

: Three Hundred Grams of Latex and Steel in One Day



sortie : 2011
label : Alku
style : Noise / Musique contemporaine /

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Untitled
02/ Untitled

Voir un concert d’EVOL est toujours une expérience unique. Entre les stroboscopes de 3000 watts et les beats et instrus déphasés et déstructurés, il y a de quoi suer, paniquer, entrer en transe, vomir, ou simplement jubiler. Le dernier album, Something Inflatable, remix obsessif et percussif d’un classique du gabber, les cassettes basées sur des klaxons, comme les CD hallucinés parus chez eMego sont de bons exemples de ce qu’EVOL peut envoyer.

Roc Jiménez de Cisneros, membre fondateur et principal acteur d’EVOL, est un adepte de la rave music, du gabber et des musiques électroniques expérimentales (de Dave Phillips à Xenakis). De manière générale, bien sûr, il compose et joue sa musique principalement sur ordinateur (avec un petit rack bien cheap en plus pour le côté analogique), mais parfois il lui prend aussi l’envie de faire de la musique acoustique qui ressemble à ce qu’il fait avec un ordinateur et là, attention.

Three Hundred Grams of Latex and Steel in One Day est un exemple de ce qu’EVOL peut faire de manière purement acoustique. Quinze performers se sont réunis pour frotter obsessionnellement des ballons en latex gonflés. Une friction hystérique, une masse sonore improbable, entre l’enregistrement d’un essaim et la musique électroacoustique. Par chance, ce disque est plutôt court, deux faces en 45 tours d’environ cinq minutes chacune, mais faut déjà tenir. Ca paraît dur, et en même temps, j’ai toujours envie de le remettre, l’univers sonore investi ici est inouï, improbable et hallucinant. Les deux faces ressemblent à une sorte de disque de noise acoustique, ou au Requiem de Ligeti interpété par des ballons, en hommage à la mort d’une espèce d’abeilles…

EVOL propose ici une tentative hallucinée et dingue de composer de la musique électronique avec de simples ballons de fête foraine. C’est dur, violent, très agressif, mais aussi et surtout unique, construit précisément, et riche.



Chroniqué par Julien Héraud
le 24/04/2014

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters