Accueil | dMute

Keel Her

: Roswell



sortie : 2014-02-24
label : Fire records
style : Rock / Pop Lo-fi

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Intro 2/ Go 3/ You Think You're So Rock&Roll 4/ In My Head 5/ Riot Grrrl 6/ Total Control 7/ ( I Hate It ) When You Look At Me 8/ Don't Look At Me 9/ I'd Be Your Slave 10/ Only Geek's Come Beaking Gifs 11/ Overtime 12/ Wanna Fuck 13/ Pussywhipped 14/ Women Lost In Thought 15/ Whatever 16/ Blcak Hole 17/ Missing Time 18/ Roswell

S'il y a bien une chose dont un artiste doit prendre conscience dès ses début, c'est qu'il n'est pas l'entier maître de se créativité. Le domaine où il va s'exercer n'est déjà pas lié à un choix tout à fait libre, c'est une affaire d'histoire personnelle, d'influences, de tempérament, bref cela fait partie de sa proto-histoire d'artiste. Une fois ce problème de l'inscription dans un domaine ou même un style précis résolu par la force des choses, cet artiste en devenir va devoir découvrir son propre rythme créatif. Certains avanceront constamment sous l'angoisse de la page blanche, du riff qui ne prend guère, d'autres au contraire seront noyés par leurs romans entassés année après année dans des placards, des peintures rangées au sous-sol ou des morceaux destinés à remplir inutilement des disques durs.

Sans doute que chacun en prendra son parti, théorisant même le rythme créatif: quand les uns se feront les chantres de la qualités, de la quête de l’œuvre parfaite, les autres glorifieront l'innocence de la nouveauté, le flux artistique comme libération par rapport aux normes sociales.

Si elle fait sans aucun doute partie de la branche luxuriante de la créativité, Rose Keeler-Schäffeler ne transforme pas ce foisonnement en dogme. C'est plutôt en toute innocence qu'elle inonde son soundcloud de toutes les compositions à son actif, plus de quatre-vingt à ce jour sous le nom de Keel Her. Cette jeune musicienne de Brighton revisite la pop lo-fi sans scrupule. Quelques fois proches des Dum Dum Girls, quelques fois travaillés par le son du prolifique musicien-artisan R. Steevie Moore qui a collaboré avec elle, tous ses morceaux ont la spontanéité d'une jeunesse qui veut tout expérimenter.

Et c'est sans doute cette innocence qui pousse Keel Her à ouvrir l'album avec un Go aux sonorités proches du garage, véritable fausse piste puisque dès You Think You're So Rock&Roll - chaque titre des morceaux semblant être directement adressés au lecteur - vont arriver les effets et l'usage de la réverb à n'en plus finir, créant des voix distantes, quasi en sourdine, de morceaux en morceaux. Pêle-mêle, on trouvera autant de la pop-garage proche des sixties (Riot Grrrl) que des morceaux plus doux et proches de la noise (( I Hate It) When You Look At Me), ou d'autres rappelant Portishead (Whatever). En fait, au-delà de tous ces classements qui restent insuffisants pour faire une cartographie de l'ensemble, l'album témoigne de l'énergie artistique de Keel Her, mêlant influences multiples et trouvailles personnelles. Même si elle atteint sans doute ses meilleurs moments dans les morceaux entre pop ou trip-hop, sa capacité à unifier son univers grâce à des transitions toujours efficaces est aussi un de ses principaux atouts.



Chroniqué par Patrice Vibert
le 30/04/2014

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters