Accueil | dMute

Mutual Benefit

: Love's Crushing Diamond



sortie : 2014
label : Fat Possum
style : Folk / Electronica / Lo fi

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Strong River
02/ Golden Wake
03/ Advanced Falconry
04/ That Light That's Blinding
05/ Let's Play/Statue of a Man
06/ C.L. Rosarian
07/ Strong Swimmer

Nul besoin de connaître le pedigree de Mutual Benefit, que ce soit leur âge, leur origine, leur catégorie sociale, économique ou leur numéro de sécurité sociale pour se dire que le disque qui aura le plus accompagné ce changement de saison aura été ce premier album. Un disque à l'instar de cette époque un peu particulière de l'année où l'hiver se réchauffe de quelques coups de soleil et où le printemps est encore timide avec ses soirée et ses matins frais comme la rosée verglacée.

C'est ce qui ressort de l'écoûte de ce très bel album: une ôde à la simplicité et à la sensibilité, qui est prégnant autant dans le fond que dans la forme. Que se soit avec ce chant sous la forme de chœurs - ici point de leader, même si en vérité il s'agit du projet mené par un seul homme, Jordan Lee - que par la sensibilité des arrangements associant lo fi et musique folk, ambient, électronica et textures post rock. Dans cette musique, il n'y a jamais de véritable mise en avant de l'un ou de l'autre, seulement un collectif, seulement la communion des cœurs et des esprits.


Un disque sensible (mais jamais fragile), voire mélancolique, c'est certain. Mais ce n'est pas à cela que l'on peut réduire le travail de ces jeunes pouces. Il y a - chose étonnante - dans leur ouvrage un sentiment d'étrange proximité avec l'auditeur qui ressort de la production adoptée. Le sentiment de les voir susurrer au creux de l'oreille ces belles mélodies et de se surprendre à les imaginer jouer dans son salon ou à l'arrière d'une cuisine. Car cette musique peut être jouée partout, de quoi suggérer un sentiment de liberté assez réjouissant. De quoi dépoussièrer ses trajets en tansilien avec panache et volupté. De quoi donner un véritable attrait à des instants moribonds. De quoi donner du rêve et un souffle de vie. Et rien que cela suffit largement à remplir son office. Et beaucoup plus encore.



Chroniqué par Guillaume C.
le 26/03/2014

Partager cet article :









0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters