Accueil | dMute

The Ministry of Wolfes

: Music From Republik der Wölfe



sortie : 2014
label : Mute
style : Ambient / rock psyché / Blues-Rock / Pop-rock

Tracklist :
1/ The Gold Key
2/ Rumpelstiltskin
3/ The Frog Prince
4/ Cinderella
5/ Rapunzel
6/ Hansel & Gretel
7/ Snow White
8/ The Little Peasant
9/ Sleeping Beauty
10/ Iron Hans
11/ Little Red Riding Hood
12/ White Snake Waltz

La légende veut qu’Alice in Wonderland ait été improvisé par Lewis Carol pendant une promenade en barque sur une rivière d’Oxford…Alice passe dans un monde merveilleux peuplé de personnages tous aussi fantasques les uns que les autres. On quitte le monde que l’on connaît pour un monde où la logique est sans cesse remise en question, sans but, sans définition, un fatras improbable qui joue avec les probabilités de l’esprit humain. On passe dans l’enfance. Dans un monde que l’on a quitté il y a plus ou moins longtemps…

Lundi 10 mars sort le premier album du groupe The Ministry of Wolves, constitué de Mick Harvey (Nick Cave & the Bad Seeds, Crime & The City Solution), Alexander Hacke (Einstürzende Neubauten), Danielle de Picciotto et Paul Wallfisch (Botanica et optionnellement directeur du théâtre de Dortmund).

Oui, vous avez bien lu... Quand les univers des Bad Seeds rencontrent la musique expérimentale de Hacke et Picciotto, et rentrent en collision avec l'imaginaire mystérieux du chanteur de Botanica....

Comme son nom l'indique, Music From Republik der Wölfe (Mute Records) a été conçu à l'origine comme la bande-son de la pièce de théâtre du même nom, mise en scène par Claudia Bauer. C'est donc un coup d’essai pour ce groupe, mais surtout un coup de maître ! Douze morceaux ciselés dans le vélin d’un grimoire d’antan. Si nous ne sommes pas déposés dans le Pays des Merveilles de Carol, mais dans l’imagination des frères Grimm, le principe est le même...

Rumpelstilskins, Cinderella, Hansel & Gretel…Chaque morceau porte le nom d’un conte qui hante notre imaginaire, que tout le monde connaît…Mais ici on se rend compte que l’histoire ne commence pas par un joli « Il était une fois une princesse ». Non, l’enluminure qui pourrait orner le premier chapitre représente Tom Waits accroupi sur un piano et tirant la langue, un chapeau melon vissé sur le crâne et une bouteille de bourbon entamée en arrière-plan !

Difficile de trouver les cases habituelles pour décrire cette musique, entre classique, folk, pop, rock ambient, ballade, blues…Les histoires sont racontées comme dans un théâtre bohémien ambulant. Voix suave et angélique, chœurs profonds de chevalier (Iron Hans, envoûtant!), voix cassée et glauque d’être diforme, vieux baladin sur le retour… Tous les textes sont récités dans un écrin musical parfait, d’une richesse et d’une fluidité rares, tout en faisant la part belle à la voix.

Les contes sont transcendés par ce velours créatif. Si l’analogie peut être faite avec les musiques de film (dont tous les membres du groupe ont fait l'expérience ! ), alors on peut parler de musique de conte. Même pouvoir d’évocation, même puissance simple et transcendantale.

Mais notez bien que la forme est particulière : ce n’est pas un lapin blanc en redingote que The Ministry of Love nous demande de suivre, ou alors il fume le cigare, et a un bandeau sur l’œil ! Sa montre est volée et il ne crie pas « Je suis en retard, je suis en retard », mais « Suis-moi gamin, j’ai une affaire pour toi ! ». En effet, la maturité des contes originaux des frères Grimm est ici retranscrite dans sa forme la plus ténébreuse, la plus adulte. On se sent plus dans un Bronx alternatif où Cendrillon fait le tapin que dans les versions édulcorées de Disney !

Certains morceaux sont clairement inspirés de l’univers de Tom Waits, de Nick Cave and the Bad Seeds, ou même du Captain Beefhearth. Espérons que le groupe trouve et développe sa propre voie à l’avenir, car la comparaison peut être lassante à la longue, tellement l’analogie est facile (notamment l’excellent morceau Snow White). Un album peut-être un peu fourre-tout en définitive, en raison des apports (trop ? ) visibles des différents membres qui le constituent, mais étrangement homogène de par l’ambiance exceptionnelle qui s’en dégage. Une expérience musicale où tout le monde pourra trouver son morceau préféré, celui qui lui évoquera le mieux le conte de son enfance…Mais vieilli, trempé dans le bourbon et raconté quelque fois par le vieux Tom !



Chroniqué par Vieux Singe
le 10/03/2014

Partager cet article :









0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters