Accueil | dMute

Acid Mothers Temple & Space Paranoïd

: Black Satori



sortie : 2013
label : Safety Meeting
style : Rock psychédélique / Heavy metal

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Black Magic Satori
01/ Devil Inside
03/ Space Paranoid

Concours de circonstances oblige, à peine avons-nous parlé du nouvel album de Bardo Pond que nous nous retrouvons confronté à la nouvelle publication des prolixes Acid Mothers Temple sous une forme nouvelle. Celle du Space Paranoid. Formation qui, contrairement aux autres formes que revêt Acid Mothers Temple, œuvre d’avantage dans le registre du heavy metal. Et pas n’importe lequel, celui des origines, celui du Black Sabbath. D’ailleurs, la filiation n’est pas évoquée avec subtilité, la formation japonaise proposant une relecture de Paranoid, le titre phare du groupe d'Ozzy Osbourne. Une version un peu folle qui permet de retrouver l'atmosphère de l'œuvre originelle créée par leurs pairs. Car il s’agit d une version qui replace le heavy metal dans la configuration sale et sauvage d’un Motörhead.

Car ici, on ne fait pas vraiment dans la fioriture. Les riffs sont répétés et usés jusqu’à la corde, les improvisations de la formation frôlent l’égarement. Mais si cela n’avait pas été le cas ça ne serait plus un album d’Acid Mothers Temple ! Car on l'a déjà dit, pour le dernier Bardo Pond, ce qu’on attend d’un nouvel opus, c’est une nouvelle expérience sonique. Un nouveau trip psychédélique. Bien sûr, contrairement à la formation originaire de Philadelphie, Acid Mothers Temple propose souvent des expériences discographiques qui n’atteignent jamais la hauteur de leur concert. Le dernier en date qu’on a pu voir lors du festival Villette Sonique compte parmi l’un des derniers grands concerts qu’on ait pu avoir le privilège de voir. Et si leur discographie n’est pas un summum de régularité en matière de création artistique, on peut néanmoins saluer l’incroyable apport d’une discographie conçue sans entraves entre trip solitaire et volonté de s'affranchir de tous les carcans que l’on attend d’un groupe en matière de musique actuelle.

Car ce qui fait toute l’intérêt d'Acid Mothers Temple, c’est cette nonchalance et le prétexte que représente la publication d'un nouvel album pour permettre à Kawabata Makoto et ses acolytes de s‘en donner à cœur joie afin, comme à l’accoutumé, d’entrer en résonance avec tout ce qui l’entoure lors de concerts construits sous la forme de grandes messes psychédéliques. Une approche rock and roll qui rapproche ce genre musical de ses origines, loin de toutes les postures. Une leçon comme on devrait toujours en recevoir. De quoi donner à ce groupe et à ses multiples formes la fonction de boussole musicale. Afin de toujours savoir où se trouve la bonne direction en ce qui concerne ce genre musical invoqué à beaucoup de titres et justement au titre d’une simple posture.



Chroniqué par Guillaume C.
le 11/12/2013

Partager cet article :




A lire également sur dMute :
Blog
C'est quoi la musique ?
#3 Bardo Pond



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/08 - Chronique
The Necks - Body
jeu. 09/08 - Chronique
Pram - Across the Meridian
jeu. 26/07 - Chronique
Ian Hawgood - 光
jeu. 19/07 - Blog
Dezordr Session : la dixième
lun. 09/07 - Blog
#13 : Jeunesse Sonique
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters