Accueil | dMute

Denzel Curry

: Nostalgic 64



sortie : 2013
label : Autoproduit
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Intro 02/ Zone 3 03/ Parents 04/ Dark & Violent 05/ Threatz 06/ Mystical Virus 07/ Widescreen 08/ N64 09/ Like Me 10/ Talk That Sh**T 11/ Benz 12/ Denny Cascade 13/ A Day in the Life of Denzel Curry Pt. 2

Les contours du crew floridien sont flous : certains viennent de loin (Key Nyata), son effectif est variable, entre départs précipités (Ethelwulf), bannis (Propr Boyz), sous-groupes (Metro Zu) et nouvelles têtes régulières… Pour tout dire on n’est pas certain qu’il soit toujours d’actualité. Tout dépend des jours et des humeurs de son gourou SpaceGhostpurrp.

L’identité sonore est par contre bien réelle, quelque part au-delà des Three Six Mafia, DJ Screw et Wu-Tang Clan, premières références auxquelles on pense inévitablement. Les ambiances morbides, enfumées et mystiques sont de rigueur. Le folklore est gothique, le dress code noir plus proche de ce que l’on voit habituellement chez les métalleux. Cette influence est d’ailleurs pleinement assumée sur leurs T-Shirts. Plus surprenant encore SGP confie être un fan de Meshuggah.

Ce tableau dressé comment être surpris lorsque le célèbre label 4AD, qui révéla entres autres Dead Can Dance, sponsorise l’excellent Mysterious Phonk, seule véritable sortie physique du crew à ce jour? Car le BRK fonctionne surtout par les plateformes de téléchargement gratuites. Une floppée de mixtapes y sont disponible et si tout n’y est pas exceptionnel elles contiennent toutes de véritables pépites de rap underground crade et méchant. Quelques unes plus solides ont attiré les attentions. Comme par exemple XXL Freshman of 1993 de Yung Simmie, Guerilla Warfare de Slim Guerilla & DJ Smokey ou le Codeine Pizza de Chris Travis. Strictly 4 My Raiders de Denzel Curry entre aussi dans cette catégorie là.

Disponible via Itunes et Amazon, en payant cette fois, cette dernière livraison semble avoir été conçue comme un véritable album. De par sa durée déjà, 13 titres pour un total de 45 minutes, et bien sur par son contenu. Des invités moins nombreux, judicieusement utilisés et une qualité de mix bien plus propre. La lourdeur habituelle des cassettes est ainsi évitée grâce à quelques bonnes idées, comme cette intro au piano reposante sur N64 suite à 4 titres infernaux dont un Dark & Violent à deux mouvements sublimes. Le très bon titre RnB est parfaitement positionné et que dire du somptueux Denny Cascade, entre tradition et modernité avec son très beau sample old school et son slogan répété comme une litanie en seconde couche ? Dense et homogène, expérimental mais sans les excès de zèle de chez Odd Future, sans aucun doute Nostalgic 64 est l’un des tout meilleurs projets affiliés BRK. On finit sur un titre totalement planant pour atterrir en douceur. Finalement, et si c’était eux les nouveaux Wu-Tang ?



Chroniqué par Ikhlas
le 18/09/2013

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters