Accueil | dMute

Pond

: Hobo Rocket



sortie : 2013
label : Modular Recordings
style : rock psyché

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Whatever Happened To The Million Head Collide 02/ XanMan 03/ O Dharma 04/ Alone A Flame Flower 05/ Giant Tortoise 06/ Hobo Rocket 07/ Midnight Mass Cat The Market St. Payphone

Le raz-de-marée que fut l'album Lonerism de Tame Impala l'année dernière a très vite fait oublier que ce line-up n'en était pas à son premier projet. Depuis 2008, Nick Albrook, Kevin Parker et Jay Watson avaient déjà commencé à aborder le territoire du psychédélisme, peut-être dans une version plus rock et expérimentale. Avec un formation toujours mouvante, Pond sort déjà avec Hobo Rocket son cinquième album. Entre la scène post-punk d'où est issue Nick Cave et la scène psyché représentée autant par Tame Impala que par le nouveau Jagwar Ma, il semblerait que loin des modes de l'hémisphère nord, l'Australie se plaît à jouer avec le temps, ou plutôt à prendre son temps d'explorer ces deux vagues musiques pour faire quelque chose de toujours inouï.

Même si on retrouve une atmosphère présente aussi chez Tame Impala, Pond présente un côté plus obscur et complexe de la psyché. Autant Tame Impala est le projet de Kevin Parker, autant Pond est avant tout un collectif. Les voix travaillées avec la réverb' indiquent moins un onirisme léger qu'un malaise et une fuite hors du réel, malaise renforcé par les guitares et leurs sons graisseux. Le son de l'album a tendance à reproduire celui des enregistrements de la période psyché, certains paraissant même être des enregistrements live.

En studio pour composer un EP avant d'enregistrer un nouvel album cet automne, le groupe en ressort quatre jours avec finalement un album imprévu, un album chaotique, livré brut sans travail sur le son.

Les sept morceaux de l'album sont autant d'explosions qui s'offrent à l'écoute. Le premier titre Whatever Happened To The Million Head Collide donne la tonalité de l'album : empressement, changement de rythme, guitare heavy. S'il n'y avait pas ces changements certains titres rocks aux guitares lourdes comme Xanman ou Giant Tortoise seraient assez éloignés de l'univers psyché, preuve que Pond est beaucoup plus libre dans ses choix créatifs que son illustre frère Tame Impala. O Dharma quant à lui renoue avec l'onirisme doux des ballades psyché alors que le titre éponyme Hobo Rocket semble issu d'une session avec les Velvet Underground. L'évocation de la conquête spatial au début de ce titre permet de faire revivre cette atmosphère autant optimiste que désenchantée de cette fin des sixties, tension qui est une des nervures centrales de Pond.



Chroniqué par Patrice Vibert
le 20/09/2013

Partager cet article :







0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
mer. 10/10 - Chronique
Zenzile - 5+1 : Zenzile meets JayRee
mer. 03/10 - Chronique
Delgado Jones - Rain Forest
ven. 28/09 - Chronique
Tim Hecker - Konoyo
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters