Accueil | dMute

Kool Keith & Big Sche Eastwood

: Magnetic Pimp Force Field



sortie : 2013
label : Modulor
style : Hip Hop / Dirty South

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Thunder Cats ( Jet Packs )
02/ Ride & Mug
03/ Ewokie Galaxy Swag
04/ Jedi Supreme
05/ Skreet Smart ft. Dolla Bill & Psycolistic 06/ Natural High
07/ Hard Drugs
08/ I'm Insane
09/ Death Star Pimp
10/ Plottin' ft. Jozzy
11/ Watch The

Junkadelic a donc réussi à réunir leurs deux têtes d’affiche pour un album que certains n’osaient même pas rêver : Mr Sche et Kool Keith, deux légendes du rap sur leurs scènes respectives. Le premier officiant sur Memphis où il a collaboré depuis quasiment 20 ans avec tous les grands noms du Dirty South ; le second, que l’on ne présente plus, est l’auteur de plusieurs classiques du rap old school et alternatif depuis 1988. On parle ici d’une cinquantaine d’albums à eux deux, des débuts du hip hop à nos jours. Rien que ça.

Une collab peu évidente à première vue, même si les deux protagonistes sont habitués à revêtir différents costumes. On ne compte plus les multiples pseudonymes de Keith Norton. Quant à Sche il jongle habilement entre les divers thèmes récurrents au dirty south. Des univers distinct, un dénominateur commun tout trouvé dans les mythes du proxo, ici relocalisés dans l’univers de la Guerre des étoiles pour corser le tout.
La quasi-totalité des productions sont signés par Mr Sche lui-même, dans son style caractéristique et ses drums de 808, mais aussi des sons plus osés comme le très bon Ewokie Galaxy Swag ou Hard Drugs et I’m Insane d’une efficacité rock redoutable, des sonorités synthétiques années 80 sur l’atmosphérique Watch The Throne et le sample grillé de Kavinsky sur Natural High, ambiance latino sur Lord of Thongs… Et toujours ce don naturel à trouver le hook qui tue : tellement kitch sur Natural High, rappé sur Skreet Smart, voix modifiées sur Dark Vador Light Sabor, haut perché sur Padawan… Tous les registres y passent et y sont parfaitement maitrisés. Le producteur français Junkaz Lou, déjà auteur de deux albums très moyen avec Keith (dont Love & Danger chroniqué ici) calent trois bon beats sans faire tache.

Du travail de qualité, des productions riches et variés, des interprétations toujours justes, des idées à la pelle…. Une attention particulière semble avoir été accordée à la création de cet album historique, jusqu’à la cover au dessin comics très réussi. Le résultat est au rendez vous et dépasse même les espérances. Kool Keith confirme l’embellie montré avec ses mixtapes Total Orgasm tandis que la créativité de Sche semble avoir été sublimée dans cette fantasque association. On en redemande.


Chroniqué par Ikhlas
le 24/06/2013

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters