Accueil | dMute

David Fenech

: Grand Huit



sortie : 2013
label : Gagarin records
style : Bricolages dada / Jazz-rock / Divers

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Petit Huit
02/ Confieso Que He Vivido
03/ Mister Master
04/ Un Lâcher De Lucioles
05/ Jukebox
06/ Boeuf Bourguiba
07/ Opera En Toc
08/ Jaune D'oeuf En Cage
09/ Petit Soleil
10/ Grand Huit
11/ Solaris
12/ Heeels
13/ C

Sa biographie officielle se plaît à le rappeler: David Fenech est né en juillet 1969, alors que Neil Armstrong faisait ses premiers pas sur la Lune. Plus que le fruit du hasard, cette coïncidence cosmique devait forcément présager d'un destin intersidéral et iconoclaste. De toute évidence, le parcours de David Fenech est à l'image de sa propre musique : labyrinthique et sinueux. En l'espace de dix ans, cet artiste français inclassable aura frayé avec les institutions les plus prestigieuses de l'avant-garde (l'IRCAM, le laboratoire Steim, ou le GRM) et se sera essayé à un nombre incalculable de média et de genres différents : musique concrète, pièces électroacoustiques ou improvisées, jazz, rock, bandes originales de film et installations sonores. Ses collaborations sont aussi multiples et déroutantes ; il aura par exemple croisé la route de Tom Cora, Rhys Chatham, Bérangère Maximin et plus récemment celle de Ghédalia Tazartès et Jac Berrocal pour un album haut en couleur (Superdisque sur le label Sub Rosa). L'homme est aussi polyvalent : chroniqueur musical pour les magazines Chronic'art et Revue et Corrigé, il possède son propre label, Demosaurus, et y publit les disques de Ghédalia Tazartès, Frank Pahl ou Yximaloo. Tout ceci explique cela : sa liberté, ses élans à bâtir une musique cubiste et fauve avec une touche de naïf cauchemardesque.

Comme un retour au source et un clin d'oeil à l'histoire, Felix Kubin via son label Gagarin records (oui, comme le premier cosmonaute russe) réédite en 2013 le premier album de Fenech, intitulé Grand Huit et paru initialement sur la défunte maison Tout l'univers en 2000. Tantôt tribal voire glauque, tantôt joyeusement délirant, Grand Huit se joue des formats classiques pour explorer les formes sans cesse imprévisibles d'un jazz rock improvisé. On passe l'OVNI en revue.

On démarre sur Petit huit qui ressemble à un doux délire funky de Kim, l'autre Français libre.
Confieso que he vivido, comme un miaulement humain, est une recherche sonore au beau milieu de paroles capturées à la façon de Dominique Petitgand.
Mister master est une élucubration de tuberculeux parcourus d'expectorations aussi grasses qu'Alvarius B, façon cabaret Tom Waits.
La folie touche à son comble lors du Lâcher de lucioles...une douce injection qui commence à faire son effet, un manège perdu et interminablement toqué.
Fenech est cinglé, autant que le Père Ubu, la preuve, Boeuf bourguiba / Opera en toc embraye avec un blues ubuesque. Jaune d'oeuf émeut dans sa joie ronchonneuse.
Sur Le petit soleil, on découvre la même voix qu'Ignatus ou Flop…encore d'autres fous joyeux de par ici, sur une musique qui sonne comme La fossette de Dominique A.
Grand huit nous ramène à la vie debout, avec ce formidable déhanchement funk torride.
Solaris, dramatique, et Heeels, irréversible, sont deux moments de bidouillage habité. Coralingo, Love that feel.... Ce mec avec sa vision sonore déglinguée, est aussi dingue que Daniel Johnston, ou Danny Cohen.

Expérimentations, esprit punk, liberté foutraque sombre, David Fenech est un casseur de portées, un brouilleur de format. Il neige des flocons fluorescents sur cette pochette surprise dans laquelle je me prends à piocher très souvent, pour contempler la folie multicolore d'un asile d'artistes libres. Grand Huit est un disque large, sans barrière aucune. Une pilule acidulée qui plonge dans un coma ultra décalé, un trip coloré.

Chroniqué par Charlu
le 15/02/2013

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters