Accueil | dMute

Barker & Baumecker

: Transsektoral



sortie : 2012
label : Ostgut Tonträger
style : Techno

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Silo
02/ Crows
03/ Trafo
04/ Schlang Bang
05/ Databass133⅓
06/ Buttcracker
07/ Trans_it
08/ No Body
09/ Spur

C'est au beau milieu de ce Transsektoral, tandis que le duo allemand Barker & Baumecker déplie sans la froisser sa énième vision de la techno d'aujourd'hui que tout est devenu clair : et si la seule raison d'être de cette musique c'était d'apparaitre ainsi, jouée par goût du travail bien ciselé. Une musique sous la coupe d'un impeccable savoir-faire, mise au service de nos envies de bombances sonores et aguichantes.

Il existe finalement peu d'univers musicaux aussi surement finis que celui qu'on découvre sur ce dernier Lp étiqueté Ostgun Ton. D'un autre côté tout le monde n'a pas un Ben Klock ou un Marcel Dettman comme phare dans sa nuit, ni tout un Berghain à dispo pour fignoler convenablement sa besogne. Barker & Baumecker font partie de ces bienheureux : leur disque comme égaré au milieu de la production électro mondiale s'échappe presque sans le savoir d'un troupeau technoïde lui-même un brin à l'ouest !

Transsektoral, une réussite donc. Et pourtant la démarche ultra technique sous tendant sa création avait tout d'un abominable piège. A travers un tel travail de stylisme sonore, minutieux, par trop révérencieux diront certains, aventureux assureront d'autres, l'âme du projet aurait pu se flétrir pour disparaitre totalement, englouti sous le concept et la folie des grandeurs de ses géniteurs. Heureusement ce n'est pas le cas, loin s'en faut. L'équilibre, certes précaire entre délicatesse, intelligence et démesure est préservé du début à la fin ; c'est d'ailleurs avec les honneurs que les deux producteurs bouclent leur tour de force, sans fanfaronner outre mesure, finissant même par nous transporter loin, très loin.

Sublime et vivant, éclectique et atypique, cet album résonne de mille façons, tel le manifeste de deux bonhommes qui longtemps dans l'ombre ont scruté par le prisme de la techno tout un pan de la musique électronique, de la Sainte Trinité Atkins/Saunderson/May à 808 State, du polymorphe G. Scott Herren à Cylob, pour en sortir leur propre langage. Beau geste ma foi !



Chroniqué par Yvan
le 27/12/2012

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 17/12 - Chronique
Saba - CARE FOR ME
mar. 11/12 - Blog
Les oubliés de 2018
sam. 17/11 - Blog
Skence - Gravity
dim. 28/10 - Blog
Hibernis - Middle of the Meds
mer. 17/10 - Chronique
The Internet - Hive Mind
sam. 13/10 - Blog
FloatingArms - Loud Long Life
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters