Accueil | dMute

Stephan Mathieu & Sylvain Chauveau

: Palimpsest



sortie : 2012
label : Schwebung
style : pop / musique électro-acoustique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Palimpsest
02/ Chosen One
03/ Wild Love
04/ Soaking The Pages in Tea
05/ The Floating World / Your Wedding
06/ Prince Alone In The Studio
07 I Break Horses

Un an après la sortie du remarqué Apocalypse sur Drag City, Bill Callahan se retrouve une fois de plus dans l'actualité. Cette fois, c'est par l'intermédiaire du duo formé par Stephan Mathieu et Sylvain Chauveau, qui viennent de collaborer étroitement à un recueil de reprises de son groupe culte Smog. Palimpsest, c'est le nom donné à cet album atypique dont le titre est déjà un programme en lui-même. Comme sur ces parchemins où se superposent mille et un alphabets, la folk de Callahan disparaît sous une épaisse couche de nappes électroacoustiques qui viennent la recouvrir comme un sarcophage. En filant la métaphore du palimpseste, Mathieu et Chauveau sont parvenus à donner une relecture surprenante des chansons de l'américain, en les coupant de toute réalité prosaïque et en les plongeant dans un état intermédiaire entre stase spatio-temporelle et flottement somnambulique. Par ce biais, Palimpsest nous invite à explorer l'univers de Bill Callahan dans un état second, jusqu'à la perte totale des sens.

L'album pris dans sa globalité ressemble à une suite de tableaux monumentaux en forme de variation obsédante autour de la musique de Bill Callahan. Avec comme toile de fond, le lyrisme empreint de trivialité et de transcendantalisme qui caractérise tout l'univers de l'Américain, mais poussé ici et de manière vertigineuse, vers l'abstraction pure, l'atemporalité la plus totale. Stephan Mathieu en particulier a rendu un travail hallucinant sur les textures sonores qui sont toujours esquissées avec une précaution rare. C'est simple, l'Allemand a oeuvré comme un peintre, soucieux jusqu'à l'extrême d'agencer à la perfection la moindre nuance de couleur, de lumière, et de grain à l'intérieur de ses compositions. Chosen One et The Floating World / Your Wedding en particulier, émerveillent par leurs qualités sculpturales, alternant les instants de presque-silence avec les lentes montées en intensité des drones. Sur ces toiles impressionnistes, Sylvain Chauveau égraine les textes fantasmagoriques de Bill Callahan, comme absent à lui-même. Grâce à sa diction aérienne et indolente, il parvient à atteindre des hauteurs métaphysiques quasi extra-terrestres.

L'intensité du son combinée à l'extraordinaire radiance des récitations de Sylvain Chauveau nous amènent à arpenter une terra incognita de la pop. Dans ce torrent de musique ectoplasmique, les images mentales et mythologiques contenues dans les ballades de Bill Callahan nous atteignent avec une force décuplée. Chosen One est sans doute le chef d'oeuvre de l'album, le morceau qui illustre avec le plus d'évidence le pouvoir incroyable de transfiguration et d'évocation des sonorités de Palimpsest. Le reste de l'album n'est pas en reste : des plaintes déchirantes accompagnent les lentes circonvolutions de The Floating World / Your Wedding et Wild Love quand la ténébreuse Prince Alone in the Studio exhale un parfum trouble, oscillant entre fantasmes homoérotiques et extase morbide. Palimpsest se clôt sur la lumineuse et mélancolique I Break Horses, qui finit de conférer à la musique de Bill Callahan une amplitude folle, un magnétisme sur-humain.

Palimpsest sort sur le nouveau label de Stephan Mathieu, Schwebung. Trois titres sont en écoute sur le site officiel.

Chroniqué par Mickael B.
le 14/11/2012

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters