Accueil | dMute

Lindstrom

: Six Cups Of Rebel



sortie : 2012
label : Smalltown Supersound
style : Maelstrom Disco-Funk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ No Release
02/ De Javu
03/ Magik
04/ Quiet Place To Live
05/ Call Me Anytime
06/ Six Cups Of Rebel
07/ Hina

De Lindstrom, on connaissait ses collaborations avec Prins Thomas et Christabelle, on connaissait aussi ce tube intergalactique I Feel Space. On savait surtout qu'il valait mieux que cette étiquette "Disco Revival" qu'on lui a facilement claqué sur le front. En atteste les sept titres excentriques du dernier Lp en date du bonhomme, signé chez ses compatriotes fondus de Smalltown Supersound (Bjorn Torske, Todd Torje, Disjokke...). Pour l'occasion il l'intitule d'un de ses vieux pseudo : Six Cups Of Rebel. Tout un programme !

De prime abord, ce disque déroute : trop ceci, trop cela, trop de trop ! Un disque presque obèse. Puis, on tombe un cran à la ceinture, on sort le tricot du falzar pour se camoufler la raie des fesses, et on s'y fait, tout devient évident. Du moins trouve-t-on l'évidence là où on ne l'aurait pas imaginée. L'album devient entêtant (l'éponyme, fulgurant), magique par endroit (la space-disco pharaonique de Quiet Place To Live), fatigant aussi, il faut l'avouer (Call Me Anytime, une plaie !).
En ruant un brin dans les brancards certes, cette musique s'impose tout de même, devenant très fréquentable, et ce malgré l'absence avérée de hits incontournables. On est loin de tout ça en fait. Loin de ces morceaux arrimés aux esgourdes et aux guiboles comme des sangsues via des mélodies et autres gimmicks putes à souhait ...Putassier, oui voilà, Lindstrom en fait des tonnes sans jamais être putassier, ou presque (non décidemment, ce Call Me Anytime, quelle purge !).

Le Norvégien envoie ainsi le bois de son imaginaire frapper le mur de nos idées parfois bien trop arrêtées, les stimulent et les retournent pour finir par les brasser violemment dans une explosion de sonorités devant autant à Grand Funk Railroad que Love Symbol, à la rythmique défroquée du Liquid Liquid qu'à l'extase pop d'un Andy Partridge. Les références sont d'un autre siècle et pourtant la musique nous parle d'ici et maintenant faisant de chaque titre, une épiphanie hypnotique et souvent géniale, outrancière et possédée.

Six Cups Of Rebel, est un disque moins déviant que délirant finalement, l’œuvre sans conteste d'un fou malade ivre de joie. Chapeau !

Chroniqué par Yvan
le 11/04/2012

Partager cet article :





2 commentaires

par Yvan (le 02/05/2012)
...effectivement...

par mat (le 21/04/2012)
i feel space
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 17/11 - Blog
Rupa - Disco Jazz (1982)
lun. 11/11 - Chronique
Pan American - A Son
ven. 08/11 - Blog
Rrose - Hymn to Moisture
mer. 06/11 - Blog
Matching Mole (1971-1973)
mer. 30/10 - Chronique
Marcus Fischer - On Falling
dim. 27/10 - Blog
#16 : Couleurs d'automne
dim. 20/10 - Blog
Nemrod - Pandora
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters