Accueil | dMute

Coh

: Iiron



sortie : 2011
label : Editions Mego
style : Metal / Experimental

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Red Square
02/ War End War
03/ Soii Noir
04/ Slowup (Quadrate Fur Jah)
05/ Fist Of Glory
06/ All Lights Are Fire
07/ Satsugaii

En 2001, l'artiste russe Ivan Pavlov (plus connu sous le patronyme de Coh) dédiait très modestement un album aux fans de heavy metal du monde entier. Cet album s'appelait Iron et envoyait déjà les sonorités des guitares électriques s'éclater contre un mur de manipulations électroniques. Dix ans plus tard, les Autrichiens d'Editions Mego publient la suite de cet opus séminal: Iiron, deuxième du nom.

L'album s’ouvre comme un opéra soviétique, sur une célébration guerrière et grandiloquente de la place rouge de Moscou. Mais l’emblème est malmené, écorché qu’il est par des riffs de guitares tranchants et des sonorités synthétiques rétro-futuristes. Comme les premières minutes d’un film font office de programme esthétique, Red Square puis la puissante War End War dessine à grand trait l’atmosphère faussement surannée d’Iiron d’où se dégagent d’étranges relents de guerre froide et de heavy metal, forcément.

Ces premières minutes taillées à la hache nous rappellent que le Russe est un artiste bien plus difficile à cerner qu’on pourrait le penser même si ses travaux s’inscrivent en plein dans la musique de laptop aujourd’hui très en vue. Les résidents du label Raster-Noton en ont écrit le manifeste dès la fin des années 1990, prônant une musique architecturale et minimale faite de micro-sons parasitaires et de rythmes complexes.

De la Suède, où il a élu résidence, Pavlov a pris part très tôt au mouvement, mais il n’a jamais réellement suivi l’exemple de ses pairs (Alva Noto et consort), préférant tracer son chemin en jouant d'écarts de répertoire audacieux. Voilà pourquoi son univers musical, empreint d’une solennité toute orthodoxe autant que d'un cynisme ravageur n’appartient qu’à lui et qu’il est toujours si perturbant d’y pénétrer.

Sur Iiron, ce sentiment de décalage est une nouvelle fois de mise car Pavlov se tourne vers le passé pour mieux projeter sa musique de télescopage stylistique dans l'avenir. En effet, beaucoup de la matière de ce nouvel opus provient de vieux enregistrements réalisés par l'artiste du temps de l'Union Soviétique. A cette époque, il tenait la guitare dans un groupe de métal, et cette musique débauchée venue d'occident s'était tout naturellement attirée les foudres de la censure. L'apport de cette matière rêche est essentielle: elle amène Pavlov à revivre cette ambiance surréaliste de pré-apocalypse politique qui fut celle de la Perestroïka, où l'excitation angoissée de quelque libertés retrouvées se disputait à un pessimisme hystérique.

C'est typiquement le genre d'atmosphère pleine de nervosité dans laquelle Iiron plonge l'auditeur à force de morceau de bravoure. Soii Noir par exemple joue sur une tension malicieuse au fil d'une progression cahoteuse où des sonorités vintages de jeu vidéo opposent une résistance farouche aux sons destructeurs des guitares électriques. Quant aux mystérieuses Slowup (Quadrate fur Jah) et Fist Of Glory, elles forment l'iconoclaste bande son d'un western slave, un pastiche violemment dégénéré des scores d'Ennio Morricone.

C'est à mille lieux de l'URSS de Gorbatchev que Ivan Pavlov a assemblé ces riffs anciens et parfois nouveaux en séquences électroniques cinématiques, à savoir en Angleterre, au centre de recherche musicale de l’Université de York. Mais les souvenirs sont vivaces, les émotions qui leurs sont rattachées aussi. Pour preuve cet Iiron détonnant dans la carrière du Russe, où un passé sous haute surveillance policière ressurgit de vieilles bandes magnétiques.

Chroniqué par Mickael B.
le 21/03/2011

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Above Air
(2006)
Eskaton
Electronica / Ambiant



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters