Accueil | dMute

Frank Bretschneider

: Komet



sortie : 2011
label : Shitkatapult
style : Techno / Click'n cuts / Ambient

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Subharchorded Waves
02/ Like A Little Lizard In The Sun
03/ Echotron
04/ Urania
05/ Flight 09
06/ Flutter Flitter
07/ Twisted In The Wind

Avant qu’il fonde la maison Raster-Noton en 1999 avec ses comparses Carsten Nicolaï et Olaf Bender, l’Allemand Frank Bretschneider se produisait sous différents pseudonymes dont celui de Komet. Aujourd’hui, Komet, c’est le titre de son nouvel album. Et vous ne trouverez rien sur la page de Raster-Noton : il sort chez les allemands de Shitkatapult, un label dédié aux musiques électroniques et dont le catalogue s’avère beaucoup plus éclectique que celui de R-N.

Certains pourraient y voir un signe. Peut-être qu’une page se tourne dans la carrière de Bretschneider. Mais non, le maître ne renonce en rien à son électro clinique striée de rythmiques hybrides et continue de l’amener en de nouveaux territoires. Cette fois, il explore celui de la techno minimale en nous plongeant dans une ambiance sidérale. Par là même, il prend totalement le contre-pied de ses précédentes œuvres. Quand on pense par exemple à l’architectural Exp, monolithe impénétrable sorti il y a à peine quelque mois, le constat est saisissant.

Plus mélodique, plus épurée et plus rapide (il a été enregistré en conditions live), Komet est donc une manière pour Frank Bretschneider de se rendre accessible à un plus large public, au-delà du cercle des amateurs des sorties Raster-Noton. Ce qui est néanmoins génial, c’est que ce nouvel opus est extrêmement ciselé et ce jusque dans les moindres détails. C’est en fait un album plus complexe qu’il en a l’air au premier abord, avec ses textures spatiales, ses lignes de basse envoûtantes, et ses pulsations cérébrales nous propulsant dans l’hyper espace. En grand maître du click’n cut qu’il est, Bretschneider a miné le terrain de ses micro sons pénétrant votre cerveau comme un millier d’images subliminales. Pas de panique donc pour les amateurs de la première heure, ils en auront aussi pour leur compte.


Chroniqué par Mickael B.
le 28/02/2011

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters