Accueil | dMute

Tiefschwarz

: Chocolate



sortie : 2010
label : Souvenir
style : Tech-House / House / Minimal

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Home (Intro)
02/ Home ft Daniel Wilde
03/ Kraft
04/ Legends
05/ Black Tick
06/ I Can't Resist ft Dave Aju
07/ What You Want
08/ Bon Voyage
09/ Trust (Alternative Version) ft Seth Troxler
10/ Babel
11/ Find Me ft Cassy
12/ Stones
13/ The W

Tiefschwarz, les Tif et Tondu de l'électro allemande, deux frangins de Stuttgart qui œuvrent depuis bientôt quinze ans sur le devant de la scène mondiale. On les avait découverts avec RAL9005, un premier Lp signé chez Derrick Carter (Classic), on les retrouve avec ce Chocolate, hébergé lui sur Souvenir leur propre label. Une belle surprise !

Toujours assisté aux manettes de leur compagnon de route, Philipp Maier aka Santé, le duo poursuit sa belle échappée aux royaumes de la techno et de la house. Sans choisir réellement de destination finale, ils enchaînent les ambiances, en donnant une place prépondérante aux mélodies, une nouvelle fois accrocheuses et oniriques, véritablement habitées.

"My Soul Is Smoking For You" chante , sur I Can't Resist, un Dave Aju qui décidément n'en rate pas une (il faisait déjà un malheur sur le récent On The Lips de Coutu-Dumont) : c'est, ma foi, bien résumé ! Voilà en effet un album prenant, qui malgré sa longue durée - une heure et quart montre en main - nous a carrément tenu en haleine. Ni lassitude, ni frustration, contrairement au précédent , Eat Books, en demi teinte et plus bordélique. Sur ce coup, nos frères pétards ont, semble-t-il, mis à profit ces cinq ans d'absence.

Plus homogène, ce disque confirme toute leur maestria. Ils jouent à la perfection de l'alternance entre accointances dance et plages plus introspectives, baroques et mystiques par moment, tout en gardant constante cette sensation puissante d'extrême exaltation.
Histoire de prolonger le plaisir, et relever la saveur d'un ensemble qui n'en demandait pas tant, ils vont même jusqu'à essaimer, avec finesse, quelques chausse-trappes organiques. Autant de samples, sporadiques et efficaces : là, clarinettes et xylophone sur le dégingandé Trust, ici entrelacs de cordes et flûte sur le sublime Legends.

Tour à tour sombre, enflammé et hypnotique, ce Chocolate dégage des arômes complexes, suaves et enivrants, gage d'une belle qualité sur laquelle le temps ne devrait avoir aucune prise.

Alors ? Vous en prendrez bien une tablette ?


Chroniqué par Yvan
le 07/11/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters