Accueil | dMute

Gold Panda

: Lucky Shiner



sortie : 2010
label : Ghostly International
style : Electronica / Illbient / Glitch Hop / House

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ You
02/ Vanilla Minus
03/ Parents
04/ Same Dream China
05/ Snow & Taxis
06/ Before We Talked
07/ Marriage
08/ I'm With You But I'm Lonely
09/ After We Talked
10/ India Lately
11/ You
12/ Greek Style (Digital Bonus)
13/ Casio Daisy (Digit

Gold Panda, Derwin Panda comme il aime se présenter, débute sa carrière de bidouilleur sonore en remixant les morceaux de Simian Mobile Disco, Bloc Party, Zero 7, et d'autres encore. C'est après quelques EPs et une sortie au Japon qu'il décide de franchir le cap décisif. Lucky Shiner est son premier "véritable" album, épreuve du feu qu'il passe haut la main. Car il ne faut pas s'y tromper. Ses airs d'animal timide cachent en réalité un producteur au potentiel énorme. Sa musique déroute, d'abord – et c'est après tout ce que nous cherchons. Elle n'entre dans aucune case. Si le titre introductif fait pencher pour un glitch hop de la trempe de Flying Lotus, l'arrivée d'un gimmick house en deuxième piste bouscule immédiatement cette première hypothèse. Le troisième morceau part vers la folk, le quatrième vers autre chose encore...

On pourrait bien lui trouver quelques affinités avec Four Tet, mais sa musique est unique. Le plaisir de créer, de fouiller, d'explorer de nouveaux territoires est perceptible. Chaque piste est une expérience à part entière. Mais l'ensemble est toujours auréolé d'un esprit un peu léger, d'une fraîcheur bon-enfant. Le Britannique s'amuse avec les sonorités de l'orient : sitar (You), koto (Same Dream China), tanpura (?) (India Lately), et coud ça pelle-mêle dans un patchwork de samples "slicés" en mélodies.

Gold Panda frappe fort. Son album marque l'esprit de manière indélébile. Si la première écoute de sa galette intrigue, il suffit de se l'être passée quelques tours de plus pour tomber sous le charme. Ce n'est pas un hasard si cet artiste draine déjà son petit lot d'addicts. L'essayer, c'est l'adopter.

Chroniqué par Tehanor
le 18/10/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Half Of Where You Live
(2013)
Ghostly International
Electronica / House / Pop
Reportage
(23/04/2011)
@ Point Éphémère



1 commentaire

par icemaker (le 17/10/2010)
Je viens d'entendre son excellent titre 'Snow & Taxis' et je trouve que ça ressemble énormément à The Field.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters