Accueil | dMute

Ceschi Ramos

: The One Man Band Broke Up



sortie : 2010
label : Fake Four Inc.
style : Hip Hop Folk

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The One Man Band Broke Up mp3
02/ Half Mast mp3
03/ No New York
04/ Lament For Captain Julius
05/ Fallen Famous
06/ Bridge
07/ Serious Business
08/ Hangman (feat. Shoshin, Mic King & David Ramos)
09/ Bad Jokes
10/ For My Disappointing Hip Ho

The One Man Broke Up, concept album, du hip-hop folk, rappé/chanté par Ceschi, produit par DJ Scientist. Pour les présentations, les retardataires peuvent survoler l'interview que les deux protagonistes nous ont donnée il y a quelques mois de cela. Et il y était déjà question de la sortie de ce disque: The One Man Band Broke Up, ce sont les tribulations de Captain Julius, tragique alter ego de Ceschi Ramos, musicien raté, looser en puissance et en dérive sur cette planète de merde. Bref, les joies de la dépression, et en définitive, suicide.

Ceschi, le musicien tout terrain (guitare, basse, synthé, banjo, ukulélé, glockenspiel, violon), s'arme tantôt de son flow d'AKA47, tantôt de ses chants à peine maîtrisés. Il peut tout se permettre. Chaque fois qu'il attaque un rap, un chant, un refrain, c'est réussi : ce n'est ni joli, ni laid : c'est juste. Ce qui explique sûrement sa boulimie de projets très différents les uns des autres. Du crunk génialement parodié avec Knuck Feast en passant par les latinos de Toca, auquel s'ajoute une collaboration trip-hop pour l'instant improductive avec les Blue Sky Black Death (Deadpan Darling), plus son groupe de métal hardcore Dead By Wednesday...Avec autant de projets, être hanté par la peur de l'échec paraît logique. Une thérapie à moindre coût que de sortir un disque pour exorciser ses peurs. The One Man Band Broke Up nous confirme que Ceschi n'est jamais autant appréciable que lorsqu'il se retrouve seul, justement.

N'oublions pas de parler de DJ Scientist! Des compositions méticuleuses, une ambiance nourrie avec tact, le producteur allemand est allé grandement piocher dans ses références rock psyché de l'époque bénie, le tout aéré d'interludes animés par l'orchestre humain Ceschi, aidé par quelques amis (2econd Class Citizen et Max Heath notamment). Les influences communes sont flagrantes. DJ Scientist a parfaitement introduit son univers sortant tout droit d'un album de Sweet Smoke dans son hip-hop à travers une judicieuse façon de sampler ses protégés.

De grands moments, en tête ce duo irrésistible avec Sole sur Long Live The Short Lived. Bizarrement, les titres mis en avant pour la promo (Bad Jokes et No New York) ne sont pas ceux que l'on retient en premier. A mettre à côté de They Hate Francisco False, devant ou derrière, c'est selon. Mais ne cherchez pas plus loin l'album à retenir en 2010. Il y a eu Necro, il y a maintenant The One Man Band Broke Up. De quoi tenir six mois de plus. Eh oui, il faut être complémentaire, on ne joue pas avec deux "6".



Chroniqué par Lebowski
le 27/07/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Interview avec Ceschi Ramos
(22/10/2009)




0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters