Accueil | dMute

Sonmi451

: Spectrum



sortie : 2010
label : U-Cover
style : Ambient

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Red
02/ Orange
03/ Yellow
04/ Green
05/ Blue
06/ Violet

Pour ceux d'entre vous qui sont familiers du travail de Bernard Zwijzen, alias Sonmi451 et qui fonceront tête baissée sur ce rutilant Spectrum, la surprise sera de taille. Sur son quatrième album, le belge semble prendre un nouveau départ, et laisser sur le bord de la route nombre d'éléments qui rendaient sa musique reconnaissable entre mille.

Quant à ceux pour qui le travail de Sonmi451 est étranger, il est vivement conseillé de plonger sans plus attendre dans les albums que sont Vladivostok et Probes & Prisms. Vous y découvrirez une électronica aux arrangements luxuriants : la bande son alternative du film Lost in Translation, avec ses sonorités nocturnes et urbaines, ses samples vocaux japonisants, son côté lounge. Plus une définition assez honnête de ce qu'est la générosité en musique.

Spectrum, lui, est en plein dans l'air du temps : austère et inquiet. On pourrait d'ailleurs se demander légitimement ce qui a poussé son auteur à décliner les titres des compos en fonction des couleurs de l'arc-en-ciel...Outre qu'en effet, tout sur cet album est affaire de nuances, parfois extrêmement infimes. Dès la première piste Red, les drones font grises mines et arpentent le spectre sonore la démarche traînante. Les claviers, eux, n'ont plus l'air fleurissant qu'ils arboraient auparavant et se font les chantres d'une profonde nostalgie (comme sur la bien nommée Yellow, la perle de l'album). Quant aux partis pris cinématiques, aux glitchs caressants et autres fantaisies : EXIT. Nous voilà rendu ici bien loin de l'onirisme exalté des opus passés du Belge. Certains, très pragmatiques, mettront peut-être ce changement de cap sur le compte de la maturité. Ce qui n'est pas idiot si l'on part du principe que la musique qu'on nous donne à entendre ici est parfaitement résignée, donc débarrassée de ses illusions. C'est un peu comme si désormais elle se devait d'aller droit au cœur de l'auditeur, sans plus lui mentir, sans accumuler de vaines fioritures.

Malgré tout, Zwijsen, qui maîtrise son propos comme le vrai pro qu'il est, prend soin de nous laisser des ouvertures, nous indiquant subrepticement qu’une échappatoire à la noirceur est encore possible. A l'instar de la mélancolique Violet qui clôt l'album sur une note d'apaisement, nous renvoyant même au souvenir des anciens Sonmi451 avec ses samples made in Japan.
En règle générale, c'est donc entre climats plombés et rêveries mélancoliques que zigzague notre électronicien belge, et de manière fort agile.
Une pointe de déception tout de même: Spectrum est un album de drones, de nappes immersives et mélancoliques et rien de plus. Ce qui parfois le rapproche dangereusement du tout venant ambient. En somme, voilà un album périlleux que la personnalité vibrante et l'intégrité artistique de son auteur sauvent in extremis de la banalité.


Chroniqué par Mickael B.
le 22/05/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters