Accueil | dMute

Vex'D

: Cloud Seed



sortie : 2010
label : Planet Mu
style : Dubstep

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Take Time Out (feat. Warrior Queen)
02/ Remains Of The Day
03/ Heart Space (feat. Anneka)
04/ Out Of The Hills
05/ Shinju Bridge
06/ Slug Trawl Depths
07/ Bar Kimura (Jamie Vex'd Remix - original by Plaid)
08/ Disposition

Fin 2006 : Jamie Teasdale et Roly Porter entament ce qui doit être la suite de Degenerate. La migration de Jamie à Berlin peu de temps après avorte le projet. Ils se lancent chacun dans une carrière solo, mais Vex'D n'est pas mort pour autant ; les deux complices veulent continuer de composer ensemble. Évidemment, la distance joue contre eux, et l'album finit par être oublié. C'est Mike Paradinas qui, en 2009, ressuscite leur collaboration ; il leur commande un second opus, peu lui importe qu'il soit fini ou non. Jamie et Roly ont depuis pris des chemins différents, et se remettre dans la peau des compositeurs qu'ils furent trois ans plus tôt n'aurait eu aucun intérêt. Ils rassemblent donc les premiers morceaux, réunissent ceux composés depuis, en esquissent d'autres... C'est la raison pour laquelle Cloud Seed paraît décousu, tout le contraire de Degenerate. L'esprit reste dans la lignée du premier opus : ambiances industrielles, sombres, déchirements synthétiques. Mais les compos adoptent des formes plus variées. Tant mieux, car si Degenerate comportait des titres incroyables, il avait tendance à se répéter sur la longueur.

Cloud Seed ressemble donc plus à une collection de singles qu'à un ouvrage pensé dans son ensemble. Du flow posé de Jest au chant d'Anneka, les invités investissent tous à leur manière les titres du duo ; aucun ne déteint sur les morceaux. Le dubstep de Degenerate, aux cadences prononcées, avait tendance presser le pas. C'est tout le contraire de Cloud Seed. Les rythmiques se trainent, lancinantes, quand elles ne disparaissent pas complètement. Certains titres apparaissent d'emblée comme incontournables : l'hypnotique Out of the Hills, ou le corrosif Killing Floor. L'atout d'une œuvre dont la composition a ainsi été étalée dans le temps : chaque morceau, presque, est bâti sur une idée différente. Vex'D s'essaie au modern classical (Remains of the Day), au drone (Slug Trawl Depths), au dark ambient (Suite For Piano & Electronics), voire même au cybergrind (Nails).

Cloud Seed est sans doute le point final du travail en commun des deux producteurs, sorte de postface à destination de ceux qui attendaient la suite de Degenerate. Un cadeau appréciable, mais qui ne dispense pas ceux qui découvre leur musique aujourd'hui de se pencher sur leur premier album, un incontournable du genre.

Chroniqué par Tehanor
le 17/04/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Degenerate
(2005)
Planet Mu
Unhealty dubstep



1 commentaire
http://www.atoutmarket.com
par Franck (le 20/04/2010)
Merci pour ce très bon site et bonne continuation ...
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters