Accueil | dMute

Bonobo

: Black Sands



sortie : 2010
label : Ninja Tune
style : Nu Jazz

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Prelude
02/ Kiara
03/ Kong
04/ Eyesdown (feat. Andreya Triana)
05/ El Toro
06/ We Could Forever
07/ 1009
08/ All In Forms
09/ The Keeper (feat. Andreya Triana)
10/ Stay The Same (feat. Andreya Triana)
11/ Animals
12/ Black Sands

Si Ninja Tune est sorti depuis quelques années de son âge d’or, le label peut compter sur quelques unes de ses valeurs sûres. Simon Green, alias Bonobo, fait partie de ces artistes dont le talent n’est plus à prouver. Quatre ans après Days to Come, il revient avec Black Sands. Pas de surprise, le nouvel album est aussi sage et mélodieux que ses prédécesseurs.

Les premières écoutes sont un vrai bonheur. Les mélodies sont douces, les arrangements riches et le sampling plus discret qu'à l'accoutumée. Mais passée la douce euphorie des retrouvailles, le doute s'installe. C'est un fait : depuis Dial M for Monkeys, Bonobo ne prend plus de risque.

Les trois featurings de Black Sands sont assurés par Andreya Triana, une chanteuse que l'on a déjà eu l'occasion d'entendre sur The Keeper. Elle ne tient malheureusement pas la comparaison avec Bajka, dont la voix suave contribua au cachet de Days to Come.

Seul Kiara arrive à se sortir du lot. Bonobo s’aventure sur le terrain des sonorités digitales. Le résultat est subtil et frais, une track parfaite pour annoncer l’arrivée du printemps. Le reste de l’album est très convenu, à tel point qu’il est par exemple difficile de différencier les morceaux Kong et El Toro... Black Sands clôture malgré tout l'album sur une note agréable. Une guitare lancinante, sur laquelle vient progressivement se greffer un orchestre "bonobesque" : cuivres, contrebasse, et clarinettes.

Difficile de juger cet album. Les fans convaincus parleront de constance, la pâte Bonobo s’affinant tranquillement au gré de sa discographie. Les autres pourront reprocher à Black Sands son air de déjà-entendu. Mais ce constat ne doit pas vous faire bouder le dernier Bonobo. Après quatre albums, la recette reste toujours aussi savoureuse.

Chroniqué par Fluck
le 31/03/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Days to Come
(2006)
Ninja Tune
Trip-hop / Acid-jazz / Soul
Dial M for Monkey
(2003)
Ninja Tune
Abstract / Downtempo



1 commentaire

par Claire (le 12/04/2010)
l'enchaînement Prélude-Kiara me rend dingue à chaque fois que je l'écoute. Cet album est juste beau.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mer. 15/11 - Chronique
Protomartyr - Relatives in Descent
sam. 04/11 - Blog
#12 (deuxième partie)
mer. 01/11 - Blog
Igloohost - Neō Wax Bloom
mar. 24/10 - Blog
#21 : Oiseaux-Tempête
dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters