Accueil | dMute

Zelienople

: Give It Up



sortie : 2009
label : Type Records
style : Post-Rock / Ambient / Expérimentale / Psychédélique

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Aging
02/ Can't Stop
03/ All I Want Is Calm
04/ Water Saw
05/ I Can Put All My Faith On Her
06/ Little Little Eye-Ful
07/ Flurry
08/ All Planned ambient

Encore un disque de 2009 qui est passé inaperçu. A croire que cette année ne cesse de nous dévoiler ses trésors. Le nouvel album de Zelienople en est une preuve des plus flagrantes.



Faisant partie de l’entourage de Tarentel, Zelienople n’est pas en reste pour proposer de longues plages ambient et vaporeuses sans toutefois copier complètement le travail du groupe de San Francisco en ce domaine. Ce trio basé à Chicago propose à l’instar de Gravenhurst une musique glacée et aérienne qui rappellera le travail de la scène de Bristol. Toutefois l’expérimentation ne largue jamais l’auditeur de Give It Up. Au contraire le chemin ne cesse d’être balisé par les Chicagoens et tout particulièrement par la voix de Matt Christensen, comme le montre le titre All I Want Is Calm, qui pose sans fard le manifeste du groupe aux accents mystiques : une musique hors du temps qui suscite le recueillement.



Le trio a su construire cet album avec un grand sens de la mise en scène, ces derniers alternant entre des morceaux ambient et des moments où leur musique est un peu plus directe. A ce titre, le thème d’ouverture (Aging) hypnotise d’emblée l’auditeur en installant un climat ténébreux suscité par des accords monolithiques joués au piano. Une entrée en matière parfaite qui permet de s’immerger instantanément dans leur univers. Ce qui permet de mieux apprécier une seconde plage beaucoup plus ambient (Can't Stop). Après un point d’orgue marqué par le titre All I Want Is Calm, le trio plonge à nouveau l’auditoire dans son univers crépusculaire à travers différentes plages plus ambient (Little Little Eye-Ful, Flurry, All Planned) accompagnées parfois par la voix de Matt Christensen ou une guitare salvatrice.



Give It Up s’écoute d’une seule traite et offre à son auditeur un voyage crépusculaire. Le tout servi par une production froide où la réverbération apporte un écrin parfait à leurs compositions contemplatives. On pense toujours à Tarentel mais aussi aux productions impeccables qu’offraient les albums de Dead Can Dance et plus généralement du label 4AD dans les années 80/90. A écouter absolument.


Chroniqué par Guillaume C.
le 08/02/2010

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Honeymoons
(2016)
Miasmah
Slowcore / Post Rock
Blog
Florilège musicopathe
#9: Exutoire



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters