Accueil | dMute

Syntaks

: Ylajali



sortie : 2009
label : Ghostly International
style : Downtempo / Shoegaze / Ambient

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Twentytwohundred
02/ Love Camp
03/ Phantasmogoria
04/ She Moves In Colors
05/ Buio Omega
06/ Blue Sunshine
07/ Mistral Moon
08/ The Shape Of Things To Come
09/ Dark Night

Voilà quelques mois que cet album zone sous la poussière de mon bureau. A moitié sorti de sa jaquette. C'est pas faute d'avoir essayé, aussitôt le bouton play enfoncé, hop ! Direct retour à la case départ, dans sa boîte.

En fin de compte je n'en connais que le premier titre. Et encore, je ne suis pas allé jusqu'au bout. Mettez-vous à ma place aussi, imaginez un morceau d'ambiance de chez Chaises et Jardins, franchement vous ne serez pas loin du compte. Bon sang, quelle horreur !! Forcément, impossible d'avancer sur ce disque.
Jusqu'à aujourd'hui, où je ne sais pourquoi - enfin, si - ce troisième opus des Syntaks (un ex-Limp et les beaux yeux de la pochette, Anna Cecilia) a servi de bruit de fond à une grosse session de dépoussiérage-rangement de ma grotte. Alors, effectivement il suffirait de plier là ce billet en concluant que cette musique n'est bonne qu'à ça, que d'ailleurs, c'est déjà ça de pris, ça vaudra toujours mieux que d'ambiancer "Nature et Découvertes", etc, etc...

Seulement voilà, il y a She Moves In colors, morceau posé comme une fleur au cœur de la tracklist d'Ylajali. Un titre qui à lui seul sauve le radeau.
D'abord parce qu'il sort du schéma classique que le duo de Syntaks ressasse depuis deux albums, tous signés chez feu Benbecula. A savoir, vocalises fantomatiques sur rythmiques programmées soutenues par des nappes élégiaques bien synthétiques (on trouve encore ici de ce sous-Enya (!) et heureusement les plus réussis Phantasmogoria et The Shape Of Things To Come). Aussi et surtout, parce qu'avec ses guitares renforcées, l'atmosphère migre volontiers vers un post-rock bien troussé, shoegazé sur les bords, augurant de bonnes choses pour l'avenir de nos amis danois.
De toute façon, il fallait bien faire quelque chose, ça ne pouvait plus durer cette histoire.

Chroniqué par Yvan
le 21/01/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters