Accueil | dMute

Rumi

: Hell Me NATION



sortie : 2009
label : Sanagi Recordings
style : Hip-Hop

Tracklist :
01/ Intro
02/ Gorinju
03/ A.K.Y
04/ Hip Hop's Guidance
05/ Yukemuri Production
06/ Jukou No Mukou
07/ A Tiny Song For My Friend (Skit)
08/ Saboten
09/ Hajimari Ha Namida
10/ Jhaaku Na Taiyo(The Heavymanners Remix)
11/ Rumination

Pour en finir avec 2009, un peu de hip-hop japonais. DJ Krush ? Non. Yamamoto, Kitano, Suzuki ? Non plus. Ça sera avec la rappeuse Rumi. Après deux excellents albums, Hell Me TIGHT en 2004, assez expérimental dirons-nous (du moins par rapport à ce qui a suivis), et Hell Me WHY ?? en 2007, elle revient avec Hell Me NATION, en reprenant le ton du deuxième album : styles et rap variés, productions accrocheuses, pêche de tous les instants. Et ce toujours sur son label Sanagi Recordings, associé à Pop Group.

A noter d’entrée de jeu quelque chose de commun aux trois albums de Rumi : une intro réussie, à base de musique traditionnelle japonaise (sans scratchs cette fois ci), c’est bien le bon CD. S’en suivent douze morceaux, allant du hit impeccable Gorinju à Jhaaku Na Taiyo, un morceau reggae insoutenable, à la ballade Odore Retto. Ici, oubliez les productions à la Tha Blue Herb ou les sonorités du premier album. A Tiny Song For My Friend, comme son nom l’indique, à écouter seulement si vous un pote de la MC, car Rumi qui chante, même accompagnée par un piano, c’est pas ça du tout. Quelques longueurs comme sur A.K.Y, vite lassant, et dans une moindre mesure, mêmes impressions pour Rumination, produit par Kemui, déjà présent sur les deux premiers albums, ainsi que sur Yukemuri Production, produit par Skyfish, auteur de heso-CHA sur Hell Me WHY ??. On se laisse pourtant facilement porter par les couplets et refrains de Rumi avec des titres comme Maigo, aux sonorités très japonisantes, Hajimari Ha Namida avec B.I.G JOE, ou le boom-bap efficace de Jukou No Mukou (produit par Dj Dogg, un autre producteur rescapé du deuxième album) et un Kokyo Shokugyo Anteijo donnant l’impression de sortir de la fin des années 90.

De prime abord, Hell Me NATION relève plus de l’album raté (bien que le terme soit exagéré) que du mauvais album, les quelques morceaux moyens étant éparpillés tout au long de l’heure d’écoute, empêchant le décollage total. Malgré tout, et bien qu’étant clairement en dessous des deux précédents, ce nouvel album de la rappeuse reste largement plaisant. Et peu importe le disque, peu importe le moment, il est toujours bon de découvrir cette artiste talentueuse, venant de cette zone du monde où ce sont toujours les mêmes 8-10 noms qui nous reviennent lorsque l’on évoque la scène hip- hop indé nippone.



Chroniqué par Lebowski
le 13/01/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters