Accueil | dMute

Taken By Trees

: East Of Eden



sortie : 2009
label : Rough Trade
style : Pop / Folk / World

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ To Lose Someone
02/ Anna
03/ Watch the Waves
04/ Greyest Love of All
05/ Tidens Gång
06/ Wapas Karna
07/ My Boys
08/ Day by Day
09/ Bekännelse

S’il y a une parenthèse qui n’est pas facile à refermer, c’est bien celle de cette année 2009. En effet, on ne compte plus les excellents albums publiés durant cette période. Le second opus de Victoria Bergsman, alias Taken By Trees illustre parfaitement ce propos. East Of Eden, est un album, certes perfectible, mais qui donne une nouvelle fraîcheur aux innombrables productions pop/folk venues du nord. La très bonne surprise de cette fin d’année.



Chanteuse de The Concretes, la brune Victoria œuvra sur différentes productions scandinaves de Peter, Bjorn and John avant de prendre son envol en signant un premier album solo en 2006. Open Fields rassembla autour de la chanteuse un certain nombre de pointures en la personne des membres d’Electrelane et de Camera Obscura. Un coup d’essai sympathique mais loin de faire sortir du lot la charmante brunette.



Dans le souci de se renouveler et aussi d’exaucer un vieux rêve, le nouveau volet de ses aventures, la voit quitter sa patrie d’origine pour le Pakistan, bastion du qawwalî de Nusrat Fateh Ali Khan ou de Faiz Ali Faiz. Enregistré sur place avec des vrais morceaux de musiciens traditionnels, ce nouvel album n’est pas un recueil de musiques du monde. Au contraire, à l’image d’autres artistes (on pense à Susheela Raman), la chanteuse utilise les sonorités traditionnelles des musiciens qawwalî pour mieux alimenter son univers mélangeant pop légère et ambiance polaire. Si Cornershop, à la fin des années 90, avait proposé une version pakistanaise du répertoire pop, Taken By Trees quant à elle, évoque plutôt une version très occidentalisée de la tradition musicale pakistanaise. Pas de quoi révolutionner le genre. Mais après tout en s’en moque éperdument. La chanteuse s’offre un trip auprès de ses idoles, tout en se payant le luxe de proposer un répertoire original, à l’image de la reprise de My Girls (My Boys), seul titre potable de l’album Merriweather Post Pavillion d’Animal Collective.



East of Eden, bien plus qu’un simple album, est une forme de carnet de route dans lequel la chanteuse passe en revue le répertoire traditionnel pakistanais (Wapas Karna), les ballades folk scandinaves (Tidens Gang) et la musique contemplative inspirée par Dead Can Dance (Bekannelse qui évoque Devorzhum, tiré de l’album Spiritchaser). A l’image de Solex, dont les voix se ressemblent à s’y m’éprendre, Taken by Trees propose une approche à contre-courant de la tendance actuelle en matière de pop. Un seul regret, le souffle des débuts se dissipe un peu au milieu de l’album. On se dit qu’en poussant la démarche jusqu’au bout, Taken By Trees aurait pu signer le disque gagnant de cette fin d’année. Mais on lui pardonnera largement.


Chroniqué par Guillaume C.
le 06/01/2010

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters