Accueil | dMute

Sparklehorse + Fennesz

: In The Fishtank vol. 15



sortie : 2009
label : Konkurent
style : Ambient / Folktronica / Noise

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Music Box Of Snakes
02/ Goodnight Sweetheart
03/ Sahi-Hulud
04/ If My Heart
05/ Mark's Guitar Piece
06/ NC Bongu Buddy
07/ Christian's Guitar Piece

Enfermer dans un studio pendant deux jours des musiciens venus d'horizons différents en leur laissant quartier libre, voilà le concept on ne peut plus simple mis en oeuvre depuis quatorze ans par le label hollandais KonKurent. Pour ce quinzième volet de la bien nommée série In the Fishtank, ce sont deux musicopathes tourmentés, Christian Fennesz et Mark Linkous des Sparklehorse qui s'y collent.

Avec les envolées sonores de Tortoise (le numéro cinq de la série) et des Sonic Youth (le neuvième) tous deux associés aux fondus de The Ex, cette dernière collaboration, souhaitée par l'Autrichien, est certainement parmi les plus singulières de l'ensemble des volumes produits depuis 1996.

En sept titres et à peine quarante minutes, les deux artistes font montre d'une bien belle connivence. Qu'il s'agisse de remuer les sens de l'auditeur, jusqu'à l'indisposer (les parabases soniques du sidérant NC Bongu Buddy, sommet dantesque et torturé) ou de feindre de l'apaiser (Music Box Of Snakes et son cabaret musical bringuebalant et cabossé) pour mieux l'ensorceler (les psalmodies bouleversantes de Linkous flottant sur des nuées de guitares en lévitation), ce mystérieux duo donne l'impression d'évoluer en totale symbiose.
Le dialogue installé entre eux apparait du coup des plus sereins, sensible et sensé à la fois. Chacun a pu, semble-t-il, trouver sa place, préservant son terrain de jeu tout ne débordant jamais sur le territoire de l'autre. D'ailleurs, s'il fallait vraiment trouver à redire, ce serait surement sur ce point là : Fennesz comme le meneur des Sparklehorse s'étant contentés de proposer ce qu'en fin de compte on imaginait qu'ils maitrisaient le plus. Pour le premier sa faculté d'envahir l'espace de sonorités courbes et abstraites, l'autre d'y faire surgir les plus contrastés des sentiments, un imbroglio de détresse et de fureur.

Après, ce dernier huis-clos, dévoré d'un bout à l'autre d'une sourde et sombre mélancolie, est mené avec tant de maestria, fort d'une telle limpidité, qu'il colle parfaitement à l'humeur de l'instant. Le feu dans l'âtre et la buée sur les vitres en rajoutant en effets spéciaux, voilà la bande-son idéale pour buller, seul(e) ou bien accompagné(e), en regardant la neige tomber. De vrais poissons dans leur aquarium.


Chroniqué par Yvan
le 19/12/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters