Accueil | dMute

Holocaust/Warcloud

: Theatre Of Pain



sortie : 2009
label : Musik access Inc
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Stand
02/ Sayonara Blues
03/ Punch Your Face In
04/ Thursday
05/ Fancy Boxing
06/ Dark Stormz
07/ Chamber of Poets
08/ Nas Diss
09/ Introducing Chaos
10/ Rebel Hip Hop
11/ Gun Grave
12/ Lost Scrolls of Atlantis
13/ Sharp Splinters
14/ Rus

C’est en 1998 que le monde horrifié fait la connaissance d’Holocaust (Aka Warcloud) et cette fois les nazis n’y sont pour rien, Rza est le seul responsable. En quelques couplets on comprend que l’enfer est sur terre. Univers Lovecraftien, pire que Frankenstein, la bête est lachée successivement sur The Swarm, Dirty Weaponry et Bobby Digital in Stereo. Un choc dont certains ne se sont pas encore vraiment remis.

Cette fois il est à l’œuvre sur un projet bâti autour de lui, avec quelques compères issus des égouts de la wu fam (Pro The Leader, Nova-Kane, Atlantis Scrolls et White Lotus).
L’animal est dans son élément. Les instrumentaux à l’ambiance baroque et morbide lui vont à merveille. Sa voix illumine chaque beat, le transperce, quelle présence ! Rarement égalé, il renvoie la plupart des rappeurs à leurs études, à coté ce sont des enfants, un peu comme quand ManU rencontre Arsenal en demi de Champion’s League… Il s’impose, il les croque, les avale, ils n’existent pas. Capable d’instruire à la terreur la plus vilaine des créatures, tel le Edward Hyde d’Alan Moore dévorant un cadavre invisible à une table de gentlemen. C’est beau.

Musicalement il est donc dommage qu’il s’acharne à s’entourer de seconds couteaux, qui sabotent trop souvent les morceaux. Surtout qu’il peut parfaitement tenir la distance seul, et à l’aise, comme il nous l’a parfaitement démontré sur le Sublime Blue Sky Black Death presents The Holocaust, tout simplement l’un des meilleurs album hiphop de ces 10 dernières années. Certains s’en tirent toutefois pas trop mal à ses cotés (Timbo King par exemple, ainsi que quelques autres).

Vous l’aurez compris, Holocaust fait partie des tout meilleurs. Il n’y a rien au-dessus, bien au-delà du soleil, dans les trous noirs du fin fond de la galaxie… Tout l’intérêt de ce cd se résume d’ailleurs à son unique et titanesque présence. Ça suffit.



Chroniqué par Ikhlas
le 09/12/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters