Accueil | dMute

Air

: Love 2



sortie : 2009
label : Virgin
style : Electro-Pop

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Do The Joy
2/ Love
3/ So Light Is Her Footfall
4/ Be A Bee
5/ Missing The Light Of The Day
6/ Tropical Disease
7/ Heaven's Light
8/ Night Hunter
9/ Sing Sang Sung
10/ Eat My Beat
11/ You Can Tell It To Everybody
12/ Af

Loin des nappes frénétiques de leur dernière période, les braves garçons d’Air n'en sont pas à leur galon d'essai. Manque de budget, manque de temps, manque d'envie, le groupe nous livre ici un album plus épuré  que les derniers opus qui exploraient le monde des cordes et offraient un univers "électro-symphonique" étoilé. Revenant aux sources de la formation, Air s'enrichit de nouvelles influences pop et rock sans pour autant nous bluffer.

Irrémédiablement naïf, c'est comme cela que pouvait se définir l'univers du groupe sur ses premiers albums et c'est sur cette vague que reviennent surfer nos Versaillais. On verrait presque leur musique comme la bande originale d'une Dora, exploratrice des fonds lunaires, les yeux pleins d'étoiles (Love2). Et de l'amour ils semblent en avoir à revendre (Love). Usant et abusant de la technique de superposition de pistes sonores, le jeu finit par lasser.
Du côté des influences, ça sent Amadou et Mariam, Matthieu Chédid et consort, avec une pop florale bio, la fleur au bout de la guitare et du clavier notamment sur "So light is her football" avec des paroles et jeux de mots dignes des plus grands songwriters du moment.

Les papes de la french touch n'ont plus rien d'avant-gardistes et semblent avoir perdu de leur touché. Livrant une ambiance pop rock sur Be a bee, Air semble s'être dopé au gel des BB Brunes.

Les fautes de goût sont également de la partie : arpégiateur niaiseux et ringard couronné d'une voix mielleuse sur Missing the light of the day, flutiau inopiné sur Tropical disease, tout ça a l'arrière goût d'une pop blasée et mal assumée, à l'image du single Sing sang sung.

Bref, comme vous l'aurez compris, cet opus parvient difficilement à convaincre par son manque d'originalité et sa légèreté mal placée.



Chroniqué par ChristopheD
le 06/12/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Talkie Walkie
(2004)
Astralwerks
Ambient pop
The Virgin Suicides
(2000)
Astralwerks
B.O.F.
10 000 Hz Legend
(2001)
Astralwerks
Electro
Moon Safari
(1998)
Astralwerks
Ambiant pop
Premiers symptômes
(1999)
Virgin
Electro/Jazz/Trip-Hop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters