Accueil | dMute

Curse Ov Dialect

: Crisis Tales



sortie : 2009
label : Staubgold
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Identity
02/ 00
03/ Paradigm
04/ Media Moguls
05/ Missionaries
06/ Connections
07/ Honesty In Monasteries
08/ 85 Percent
09/ Conscious Terror
10/ Vanishing Point
11/ bH
12/ Aegean Ghosts
13/ Draindrop
14/ Colossus
15/ Runaway Tears

Curse Ov Dialect, c'est ce groupe de hip hop australien composé de 5 gaillards d'origines diverses et variées (Malte, Macédoine, Maori, Pakistan, Anglo-indien... et oui, comme les Etats-Unis, l'Australie est un Etat où les purs natifs ne la ramènent plus trop... Quel est le petit salopiot qui a rajouté Israël?!). On a donc les rappeurs Raceless et Vulk Makedonski, les chanteurs Aturungi alias Nothing et August the 2nd, ainsi que le DJ et producteur Paso Bionic, tous sappés à la mode façon art de rue du festival d'Avignon. Pour autant, que les amateurs de Klaktonclown et autres groupes bolchéviques passent leur chemin. Non, Curse Ov Dialect, c'est du hip hop, et les mecs ont quand même un peu de talent. Du talent, mais aussi une pêche incroyable, un bon DJ, et une imagination foisonnante... Voilà des gars qui font plaisir. Tellement de branquignoles sortent des disques qui n'en sont pas.
Ceux-là, on les connait déjà un peu, et on les attendait. Déjà 2 de leurs disques sont parvenus à passer les frontières australiennes (premier groupe de rap australien à être vraiment distribué aux USA et en Europe), Lost In The Real Sky en 2003 et Wooden Tongues en 2006 (sur Mush Records). Ce dernier était déjà une des excellentes surprises de l'époque. Le retour se fait donc cette année, avec Crisis Tales (sur Straubgold, label allemand), accompagné même par une tournée (clandestine) un peu partout en Europe, au Japon et aux USA.

Première écoute, premier constat : ce nouvel album aurait pu s'appeler Wooden Tongues Pt.2, tant l'univers se ressemble. On ne change pas une équipe qui gagne, et un match, ça dure 90 minutes. On assiste à un condensé de hits, de productions originales, et ce toujours à pleines balles. Un petit all star game de pépites en puissance. Que reprocher à des morceaux tels que Conscious Terror, Identity, 00, Paradigm, ou encore Missionaries? Du défilé de quidams venant des 4 coins du monde sur l'interminable Colossus, où bulgare, allemand, polonais, indonésien, suisse et américain (avec un petit passage en français en bonus) se tirent la bourre? Réussite impressionante, chaque titre y va de son petit effet.

Dans la parfaite lignée de Wooden Tongues, ce Crisis Tales reprend la recette qui en avait fait le succès : beats entraînants partant dans tous les sens, rap décalé et énergie de tous les instants : en définitive, du 100% entertainment rap de qualité, et ce de bout en bout. Lost In The Real Sky était bien, Wooden Tongues meilleur, Crisis Tales encore meilleur (c'est la logique du "Maradona? good ; Pelé? better ; George? Best"). La différence de qualité entre ces deux derniers albums n'est certes pas flagrante, mais Crisis Tales paraît tout de même plus solide sur la longueur. Suffisant pour en faire un des albums hip hop de l'année.



Chroniqué par Lebowski
le 03/12/2009

Partager cet article :





1 commentaire
http://fakeforreal.net
par codotusylv (le 01/02/2010)
Finalement, je te rejoins l'ami Lebow'. Au début, je me suis dit "mince alors, c'est le même que le précédent, mais en moins bien". Mais en le réécoutant récemment, j'ai rectifié par un "mince alors, c'est le même que le précédent, mais en aussi bien".
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters