Accueil | dMute

Domotic / My Jazzy Child

: Chansons d'été



sortie : 2009
label : L'Amicale Underground
style : Pop folk lo-fi

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Chanson Siffleuse
02/ Chanson de Gecko
03/ Chanson de Fleur
04/ Pas une Chanson triste
05/ Chanson de Forêt de Destin

Actif depuis de nombreuses années au sein du groupe Centenaire qui nous avait régalé avec un premier album éponyme en 2007 et un second (2 The Enemy) en 2009, Domotic et My Jazzy Child reprennent du service en proposant un premier ep dans le cadre d’une collaboration à quatre mains. Domotic (Stéphane Laporte), My Jazzy Child (Damien Mingus) partagent la vedette avec Stéphane Laporte et Orval Carlos Sibelius au sein de cette formation qui ressuscite la scène de Canterbury en proposant un post folk acoustique des plus réussis. Un résultat qui place nos amis français dans la même constellation que leurs confrères de Grizzly Bear. Avec Chansons d’été, le duo rappelle à juste titre que leur univers musical ne se limite pas à la simple sphère de leur groupe, en proposant une œuvre en forme d’O.V.N.I ou la légèreté du propos sert parfaitement le recueillement que leur musique suscite. A noter que le duo a inauguré avec cet ep une collaboration réussie avec l’excellent label L’Amical Underground qui abrite d’autres projets excitants et inclassables tels que Rien, Jull ou Câlin. Un choix judicieux pour ces artistes qui avaient déjà dans le passé eu la bonne idée de travailler avec les excellents labels Chief Inspector et Clapping Music.



D’une durée dépassant à peine les vingt minutes, cet ep procure un sentiment d’émerveillement à l’écoute de ces cinq pièces musicales dont la poésie qui s’en dégage est à l’image de leurs titres (Chanson Siffleuse, Chanson de Gecko, Chanson de Fleur, Pas une Chanson triste et Chanson de Forêt de Destin). Patchwork musical dans la forme, cet ep rassemble sans complexe folk, électro (le passif de Domotic n’y est pas pour rien), pop, transe psychédélique, phase bruitiste mais aussi bossa. Toutefois Chansons d’été n’en demeure pas moins une œuvre homogène dans laquelle il est bon se lover. Bien que séparé en cinq parties, cet ep semble construit comme une seule et même œuvre. Une construction en forme de poupées russes, chacune de ces pistes renfermant de nombreuses phases qui surprennent autant qu’elles régalent. A cet titre, on reste pantois lorsqu’une période de contemplation ponctuée par la son des clappements de main cède la place à une partie rock qui rappelle le son des années soixante-dix/quatre-vingt ou quand un passage électro cède sa place à un pur moment de bossa nova.



Détailler cette œuvre, ça serait dévoiler toute l’intrigue d’un film, mais tel n’est pas le cas quand cette dernière ne se révèle pas à la première lecture. A ce titre Chansons d’été résistera aux écoutes répétées tant la complexité qui le caractérise tranche avec la facilité avec laquelle cet excellent ep semble avoir été réalisé.



Comme d’habitude avec les productions de L’Amicale Underground, cet ep est disponible en libre téléchargement sur le site du label ou dans une édition CD à tirage limitée vendu sur le site.



Chroniqué par Guillaume C.
le 10/11/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters