Accueil | dMute

Pierce Warnecke

: The Electronic Heart e.p.



sortie : 2009
label : Bee Records
style : Electro / IDM

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ And then Blood Poured from her Lips
02/ The Art of Error
03/ Used Romamtricks
04/ Excision of the Heart
05/ Pre-sleep Instants
06/ RnBeast

Faut-il être inconscient ou courageux pour faire encore de l'IDM en 2009 ? A lire le dossier de presse qui accompagne la sortie de The Electronic Heart, la question valait le coup d'être posée. A coller une oreille sur les six titres produits par Pierce Warnecke, on se dit que ce dernier est surement un peu des deux.

Inconscient parce que tant d'autres ont déjà apporté de leur matière grise au moulin de la "musique à danser intelligent". Courageux, parce qu'il faut pouvoir prendre ainsi le risque des comparaisons et du dénigrement assorti, en produisant un tel son, inscrit à ce point dans un style à l'historique aussi chargé.
Après, Pierce Warnecke semble bien décidé à dépasser tout ça, et malgré ces références incontournables, d'Aphex Twin à Squarepusher pour simplifier, qu'on ne peut empêcher d'inonder notre cerveau, il faut bien , comme notre Américain, se rendre à l'évidence : les comparaisons on s'en cogne !

Porteur d'une expérience conséquente - de son passage à l'école Berklee de Boston réputée pour son cursus de MAO à son association avec Romain Serrate au sein du duo électro Nth Synthesis - notre artiste n'est pas né non plus de la dernière pluie. Il fait d'ailleurs preuve d'une certaine virtuosité dans l'agencement de ces rythmes et ces atmosphères qui constituent à part entière sa "patte".

Brossant ses machines à rebrousse poil, tirant de leurs microprocesseurs toutes sortes de sonorités torturées - à l'instar d'un Raoul Sinier peut-être en moins allumé -, il génère des ambiances ténues, rugueuses et tumultueuses (Pre-Sleep Instants) tout en s'appuyant sur l'émotion de mélodies on ne peut plus vivantes, qu'elles tendent avec éclat vers l'exaltation (le bondissant Used Romamtricks) ou plus sobrement vers la mélancolie (le trop bancal Excision Of The Heart avec ses borborygmes robotiques).
Qu'il déstructure sans précaution son electronica (le magistral et bien nommé The Art Of Error au groove entêtant) ou qu'il échafaude des édifices technologiques des plus alambiqués (le funambulesque And Then Blood Poured From Her Lips), on sent poindre à chaque endroit, terrée derrière toutes ces manipulations techniques, une frénésie patente et la fièvre furibarde à peine maîtrisée d'un musicien aux idées foisonnantes qui oriente les débats, varie ses plaisirs et finit même par lâcher prise (RnBeast, hystérique explosion finale).

Une fois de plus Bee Records, qui avait déjà signé les Nth Synthesis, a eu là une bonne intuition en sortant The Electronic Heart (abstraction faite du choix de l'artwork, misère quelle horreur!). Espérons que l'essai soit vite transformé avec un prochain long format.


Chroniqué par Yvan
le 06/11/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters