Accueil | dMute

Fedaden

: Broader



sortie : 2009
label : Nacopajaz'
style : Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Verdad
02/ Danseur inutile (feat. Dominique A)
03/ Broader
04/ Music box
05/ Mélodie
06/ Buralta
07/ Lluvia
08/ Key
09/ Atlantis
10/ The perfume
11/ Sour
12/ Vultures
13/ Contrecoeur

Voilà deux façons assez différentes de jouer avec le feu : l'une visant à déclencher des braseros indomptables et à contempler la beauté du carnage en mouvement; l'autre, minutieuse, consiste à bâtir en allumettes des modèles réduits hyper complexes. Entre ces deux cas de figure, d'un côté les jeux risqués et de l'autre la construction pas à pas, l'electronica intelligente de Monsieur Fedabeille a le cœur qui balance : parsemant ses compositions de quelques instruments acoustiques - harpe, tintement métalliques, flûte - il s'adonne autant à la technique sur brûlis qu'au montage d'édifices chiadés.

Écouter Fedaden c'est se retrouver entre ces deux extrêmes, là où flotte cette excitante odeur de roussi. Ecouter ce Broader, c'est recevoir une ribambelle d'étincelles, sans pour autant se sentir victime d'une quelconque agression. D'abord parce que là, justement il n'ouvre pas le feu, mais l'attise. Il prône la lenteur de l'incandescence (l'imparable Verdad en ouverture fatale ou le plus rébarbatif titre éponyme) plutôt que le grand incendie. Travaillant sa musique au corps, il joue de sa densité, de ses recoins, de ses secrets (l'étrange Key) comme on souffle sur des braises.
Ensuite, et surtout, parce que notre pyromane n'ignore rien du phénomène de combustion, il sait depuis longtemps qu'elle demande de l'oxygène, il connait son besoin vitale de respirer. D'où chez lui cette constante remarquable : une musique faite de replis, nappée d'immobilité et de fléchissements impromptus puis inversement (Music Box est de cette trempe). Une musique riche en tension et en surprise, qui prend le temps de s'aérer (le magique final Contrecoeur), en devient bénéfique (l'épuré Vultures tout en bleep et cordes élégiaques) et rarement éprouvante (Lluvia fatigue pourtant un peu).

De Fedaden, on aura d'entrée de jeu apprécié cette manière de vouer la pratique musicale au déplacement des limites, cette faculté de battre en brèche sans scrupules les préjugés. Ainsi après Palabras, son précédent opus, d'une tonalité expérimentale très ambient et monochrome, il délaisse un peu son ordinateur et s'oriente avec ce Broader vers une electronica plus mobile, plus nuancée, parsemant le tout de quelques perles hybrides tantôt teintées d'un minimalisme acidulé de toute beauté, tantôt portées par de fastueuses notes classiques (Mélodie le bien nommé) voire littéralement pop (le magistral Danseur Inutile et la prose de Dominique A).

Loin de toutes sortes de pose, le Toulousain se garde bien de faire valoir une ligne artistique univoque et standard. Cet homme bifurque, fait volte-face et évite ainsi de sombrer dans la monotonie (14 titres en un peu plus d'une heure qui passent comme une lettre à la poste). Il avance, voilà tout.
Alors bien entendu, tout indique qu'il a écouté pléthores de franc-tireurs et autres bombardiers de l'électro d'hier et d'aujourd'hui (Vangelis,Boards of Canada, le petit Warp Illustré) mais sa musique a davantage d'imagination que de références. Elle tire les leçons du passé plutôt que d'en rabâcher le contenu. Elle avance elle aussi.

Avancer, une bien belle résolution, non ? D'autant que la route vers le succès reste encore longue.

Chroniqué par Yvan
le 14/10/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Palabras
(2007)
Nacopajaz'
Ambient/ Electronica
Fedaden
(2005)
Nacopajaz'
Electronica



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters