Accueil | dMute

Pablo Bolivar

: Recall



sortie : 2009
label : Regular
style : Techno Minimale / Deep Dub Techno / Tech House

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Home
02/ Modern Time
03/ Channel One
04/ A Part Of Us
05/ Escape From Galaxy Five (Arriving) Ft Inaqui Marin
06/ Reflect
07/ Falling Angels
08/ My Own Reallity
09/ Escape From Galaxy Five (Chapter Two)
10/ Memories Ft Sistema

Quinze titres, comme les étoiles d'une nouvelle constellation. Un univers en révolution permanente, voilà ce que nous propose Pablo Bolivar avec son deuxième opus, Recall.

La lumière, l'incandescence même, qui se dégage de cette musique hybride est ce qui en fait sa force première. Il y a chez ce producteur un goût tranquille mais activement affirmé des atmosphères diaphanes et suaves (Channel One), qui au fil des écoutes vous gagnent, comme le plaisir s'impose, progressif et sans échappatoire possible.
Il y a aussi cette attention déterminante et déterminée portée à jouer sur les amalgames de styles, en refusant la facilité et l'unicité de ton. Une démarche marquée par une relation étroite entretenue avec des influences multiples autant que variées. La techno minimale bien entendue, mais aussi les nappes hypnotiques de l'ambient (sur Is It The Last Call ? plane l'ombre de Robert Henke), le dub (Basic Channel est une source d'inspiration, c'est certain) ou encore la deep house (l'excellent Modern Time). C'est avec cette forme de distance qu'il tient face à ces références que Bolivar garde haut perchée la qualité de ses productions. Toujours désaxée vis à vis de la réalité, sans plagiat, barrée dans l'espace pour ainsi dire (la triplette Escape From Galaxy Five en est un bel exemple).

Quinze titres implacablement scandés par les minutes qui défilent à l'écran du lecteur, tel le compte-à-rebours d'un décollage imminent. Quinze morceaux loin des coquetteries hypes du moment, des codes d'un genre fasciné par son miroir et ses élégances d'antan. Aujourd'hui la techno minimale se fait à la chaîne, et à trop y regarder, se noie souvent dans son nombril. Pablo Bolivar a choisi un méthode différente.
Avec Recall, il a su capturer avec talent, ses impressions et sensations dans leurs couleurs d'origines pour mieux nous les exposer. Les voilà donc en orbite, qui évoluent sous une toute autre forme, dressant les contours singuliers d'une esthétique sonore bien originale. Une façon à la fois douce et convaincante de battre le rappel autour d'une nouvelle donne plus qu'enthousiasmante. A suivre.

Chroniqué par Yvan
le 06/10/2009

Partager cet article :





1 commentaire

par Kit' (le 06/10/2009)
Moi aussi j'ai succombé aux charmes de cette belle palette de deep-music.
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters