Accueil | dMute

Access To Arasaka

: Oppidian



sortie : 2009
label : Tympanik Audio
style : IDM

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Nypox
02/ Medway
03/ Monoscan
04/ Ruin
05/ Caeropore
06/ First Kill (feat. Beau Jestice)
07/ Montcalm
08/ Parisville
09/ Jody
10/ Recon (deat. ESA)
11/ Delicate Annihilation
12/ Chem
13/ Sylvan-hesh
14/ transcednence
15/ She
16/ Waiting

Les rêves éveillés d'Access To Arasaka le plongent dans l'univers cyberpunk. Au milieu de villes lugubres, déchirées entre un pouvoir crapuleux et des groupes de résistants hackers, mercenaires, et autres guerriers du futur. Le pseudonyme que s'est choisi le producteur New-Yorkais fait d'ailleurs référence à un monument du genre : le jeu de rôle Cyberpunk 2020. Et Oppidian est, dans une fiction créée par Access To Arasaka, le nom du repère d'un gang que son héroïne rejoint. Cet album est en quelque sorte la BO de son parcours, de sa métamorphose d'étudiante ordinaire en femme fatale sanguinaire.

Cela fait une dizaine d'années qu'Access To Arasaka baigne dans la musique électronique. Au départ DJ qui se cherche, passant de la drum'n'bass à la techno minimal, il finit par se désintéresser du clubbing, las de voir les pistes se désemplir au profit des canapés dans lesquels les jeunes bourgeois se vautrent avec complaisance. Sous l'influence d'Autechre, il se tourne vers l'IDM ; les premiers travaux éclosent en 2006.

Après une première signature chez illphabetik, il gagne la confiance de Tympanik Audio et de Spectraliquid (deux labels qui montent), et rêve d'une prochaine galette chez Hymen. C'est d'ailleurs à un poulain de l'écurie Hymen que l'on pense tout de suite en écoutant Oppidian : Hecq. Comme ce dernier, Access To Arasaka construit un IDM futuriste et atmosphérique, fait d'androïdes cafardeux, de décors artificiels, de ciels nébuleux et de friches désolées.

Oppidian est l'oeuvre romantique d'un enfant du cyberpunk qui, à choisir de vivre de son boulot minable ou de se retrouver coincé dans un des ghettos hight-tech de William Gibson, aurait sans aucun doute opté pour la deuxième option.

Chroniqué par Tehanor
le 02/10/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
void();
(2010)
Tympanik Audio
Glitch / IDM



1 commentaire
http://www.futurorg.com
par shift. (le 19/12/2009)
Très bonne critique...
Je suis totalement d'accord avec vos propos...
sublime album baignant dans un univers sonore cyberpunk savament conçu par ce monsieur,
impossible également de ne pas penser à HECQ, autre talent génial de ces dernières années.

Keep it up, che viva futuro.
tim
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 18/10 - Blog
#21 : Cocon
sam. 17/10 - Chronique
Autechre - SIGN
sam. 10/10 - Chronique
Loving - If I Am Only My Thoughts
mer. 07/10 - Chronique
Deftones - Ohms
dim. 04/10 - Chronique
Erik K. Skodvin - Anbessa
sam. 03/10 - Blog
COPINAGE !!!
ven. 25/09 - Blog
Tapeworms - Funtastic
mar. 15/09 - Chronique
The Microphones - Microphones in 2020
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters