Accueil | dMute

Sole & The Skyrider Band

: Plastique



sortie : 2009
label : Fake Four Inc.
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Children Of Privilege
02/ Battlefields
03/ Longshots
04/ Nothing Pt. 2
05/ More
06/ Pissing In The Wind
07/ Bait
08/ Mr Insurgent
09/ Black

Il existe certains rappeurs dont quelques secondes d'écoute suffisent pour se dire "ah ba c'est Sole ça". Car outre le fait que Tim Holland soit rouquin (ce qui est difficilement reconnaissable à l'oreille), c'est son flow peu accommodant et parfois inabordable pour certains qui le fait ressortir du lot. Une spécificité parfois cultivée à l'excès : du rap dépourvu d'accroche directe, rentre-dedans, droit au but, agrémenté de chants poussifs. Bref, Sole, c'est le rappeur "working class touch" par excellence, et c'est très bien comme ça. Pour l'accompagner, on retrouve le trio Skyrider Band, composé de Bud Berning (dit "SkyRider", producteur de Los Angeles à l'origine de la rencontre avec Sole en 2005), du multi-instrumentiste William Ryan Fritch et du batteur John Wagner. Une collaboration qui avait déjà abouti sur un premier LP en 2007 sur anticon.

Beaucoup de remarques ayant été faites au sujet de ce premier album peuvent s'appliquer à cette suite : Sole a quelque peu arrêté d'en foutre un peu partout (du moins quand il rappe), de s'étaler et de peser lourdement sur certaines compositions, comme sur le premier titre de l'album, l'irritable Children Of Privilege n'annonçant rien de très enthousiasmant pour la suite. Pour ce qui suivra justement, c'est autre chose, Sole s'adaptant peut-être encore plus facilement aux compositions toujours aussi riches du trio que sur le précédent disque, avec un William Ryan Fritch donnant dans tous les registres. Une synergie certes pas toujours constante, avec une présence parfois étouffante du co-fondateur du label anticon., mais qui trouve son apogée sur le magnifique Battlefields, où chants apaisés, flow bien senti et orchestration mélodieuse rendent le mélange séduisant. Une osmose que l'on retrouve dès le titre suivant, Sole se fondant parfaitement sur les changements de rythmes haletants de Longshots, restant muet pour laisser s'éteindre le son de lui-même sur 2 minutes, après 3 minutes éprouvantes d'intensité. Ces deux morceaux suffisent à lancer définitivement un album aux facettes variées, passant du pamphlet posé façon spoken word sur Mr Insurgent à de l'indus dälekien sur Black.

Une bonne année pour le jeune label Fake Four Inc., crée en 2008 par les frères Ramos (Ceschi et David), qui après deux albums de bonne facture que sont Owl Hours (nouvelle collaboration entre Awol One et Factor) et 1969 de Myka 9 (entièrement produit par ce même Factor), nous livre son plus bel atout 2009 avec ce Plastique, une alliance Sole / Skyrider Band dans la lignée de la précédente. A noter que l'EP annonçant l'album, Battlefields, est toujours en téléchargement gratuit sur le site de Fake Four Inc.



Chroniqué par Lebowski
le 29/09/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters