Accueil | dMute

Wax Tailor

: In the mood for life



sortie : 2009
label : Atmosphériques
style : Hip-hop / Soul / Groove

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ City Vapors
02/ Dragon Chasers feat Charlotte Savary
03/ Already Begun
04/ B-Boy On Wax feat. Speech Defect
05/ Street Scent
06/ No Pity
07/ Dry Your Eyes feat. Sara Genn
08/ Masquerade Theme
09/ Until Heaven Stops The Rain feat. Mattic
10/ M

J’ai souvent l’impression que Wax Tailor n’est pas réellement aimé des « vrais » passionnés de musique électronique ou hip-hop. Du moins, ceux qui se considèrent comme les « vrais. » Seuls les novices apprécient vraiment. Pas assez alternatif,  le Dj est souvent considéré comme trop populaire, trop facile.

Une réputation que je trouve usurpée, considérant son bien joli premier album Tales of the forgotten melodies. Une réputation injuste si l’on écoute le tout aussi réussi Hope and sorrow. C’est donc avec la ferveur d’un défenseur des injustices que j’entame l’écoute de son troisième opus In the mood for life. Façon super-héros, les oreilles masquées d’un Sennheiser.

Enthousiasmé par l’intervention rapide de l’habituelle et talentueuse Charlotte Savary sur Dragon chasers, je collecte de petites pierres sur mon chemin, stockées dans mes poches, prêtes à être lancées sur le premier détracteur de Tailor rencontré. Je continue ma collecte de projectiles, à mesure que l’intervention de Speech Defect confirme la bonne première impression. La flûte traversière, et les cordes, utilisées sur la plupart des morceaux, rythment bien le flow hip-hop. L’agréable Dry your eyes, chanté par Sara Genn et encensé par le violoncelle, consolide mon point de vue optimiste.

Mais il manque quelque chose. La rythmique peut-être. Où sont les beats puissants que JC Le Saoût maîtrisait si bien ? In the mood for life déçoit aussi par son absence d’âme. L’album déroule comme une suite de chansons, un recueil sans lien apparent. Comme une dégustation de vins où les papilles se perdent dans les saveurs, on ne sait plus si c’est bon. Je laisse discrètement tomber les pierres qui encombrent mes poches, laissant parler les détracteurs de Wax Tailor, que je comprends maintenant. Je jette finalement les pierres sur les fans de TTC, par plaisir.

Etrange tout de même. Le mélange hip-hop, soul et groove fonctionne bien. Les intervenants sont doués, à l’image du duo Savary et Mattic sur Fireflies, ou le délicieux This train et le featuring de Voice & Ali Harter. Excellent, Charlie Winston vient aussi laisser son empreinte sur l’album. On s’emmerde en revanche profondément sur Sit & listen. Pas mieux sur Say yes. Contraste d’un album étrange.

Les détracteurs auront des arguments. J’en aurai aussi à défendre. Je jette les pierres qui me restent sur John Deere et Massey Fergusson… Des tracteurs.


Chroniqué par Camille
le 25/09/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Hope & Sorrow
(2007)
Atmosphériques
Hip-hop / Downtempo
Reportage
(26/05/2007)
@ VIP
Tales of the Forgotten Melodies
(2005)
Lab'Oratoire
Abstract Hip-hop
Que Sera / Where my heart's at
(2004)
Lab'Oratoire
Hip-hop orchestral
Lost the way
(2004)
Lab'Oratoire
Downtempo orchestral / Hip hop



3 commentaires

par -sol- (le 07/11/2010)
Loin des vrais, je me permets un petit mot doux.
Supposons que le son soit moins bon que l'époque Doctor L.. on aurait pu penser à un revival, une réouverture des placards, un appel aux zombis..
A mon avis, on est loin de ça. Quand j'écoute le couturier, je n'entends pas que du 'trip-hop', ici et là, les mélodies, interventions virevolent de jazzy à hop, de hip à soul, de down à pop.. ciblées comme le tabasco dans ton bloody mary.
Si Tailor est bon aujourd'hui, c'est sûrement fait de l'ère actuelle, du son qu'on n'a plus forcément l'occasion d'entendre, ci ou là.
Je l'ai vu il y a 3 années puis l'année dernière où la fièvre n'a pas autant grimpé pour repriser.
Mais ça reste dandy, propre, enveloppant comme son.
Et derrière les platines, on semble retrouver quelqu'un de bien, de sobre, d'authentique.. après on n'arrive peut-être pas au niveau d'autres.. mais ça a un charme, inéluctable et indissoluble.

par Arno (le 04/12/2009)
Wax tailor est très bon. Oui, il n'a peut-être rien inventé, mais je ne comprend néanmoins pas cet acharnement! Ce dernier album est moins bon, mais il est toujours au dessus de la moyenne, et largement au dessus! "C'était mieux avant?!?!"! Bravo! Alors faudrait plus jouer de rock tant qu'on y est! Le blues, n'en parlons pas!
Longue vie à Wax Tailor!
http://www.jetfm.asso.fr/site/-CLAP-YOUR-HANDZ-.html
par Clap Yo Handz (le 30/09/2009)
Je viens faire le tracteur, tu permets?
En fait je me suis un peu reconnu dans ta description de ceux qui s'estiment être les "vrais". Après, je pense qu'il y a plusieurs profils derrière cette expression. Wax Tailor, c'est bien produit, soigné, pensé... bien foutu, en fait. Il est d'ailleurs intéressant, dans sa démarche de faire une musique patchwork, mêlant l'univers musique de films avec le hip-hop, s'aventurant en territoire plus funky parfois.
Autrement dit cela brasse large, tout en restant homogène. On n'assiste pas à un éparpillement navrant. En deux mots, c'est du trip-hop. Alors, pourquoi je snobe Wax Tailor? Parce que cette musique (ou étiquette) dont je viens de parler a connu son apogée il y a plus de dix piges! Ecoute 'Exploring the Inside World' de Doctor L, ok il n'y avait pas de collaborations comme en fait le tailleur, mais même en s'en tenant à faire l'homme orchestre en solo, l'album du docteur est d'un autre niveau, et il ne manque rien, sûrement pas un supplément d'âme... Evidemment, Doctor L n'est pas le seul artiste dans ce cas, il ne s'agit pas de comparer deux artistes mais plutôt de se demander ce que cette musique apporte réellement. Cela dit, il demeure nettement plus créatif qu'un beatmaker de base. En définitive, je pense que Wax Tailor c'est pas mal, surtout pour ceux qui débarquent et on raté l'âge d'or préalablement cité. Les autres (les vrais???) savent d'où tout cela vient, et jusqu'où la fièvre a grimpé.

#
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters