Accueil | dMute

Näo

: Picture This If You Will



sortie : 2009
label : Autoproduit
style : Electronica

Tracklist :
01/ Hieno (feat Cat's Eyes)
02/ Labial
03/ Ana Kata Part 1 (Ana Side)
04/ Ana Kata Part 2 (Kata Side)
05/ Eau Douce
06/ Artikelli (feat Cat's Eyes)
07/ Somme
08/ Off Kikkoa
09/ Century's Knight (feat Anouk)
10/ (2x+1)^4
11/ Uusi (feat Cat's

La musique ne se vend plus. Les fesses de clubbeurs, ultimes financières de la scène électronique, imposent partout leur diktat. Elles écrasent le moindre artiste un tant soit peu aventureux sous le poids de la nécessité danceflooreuse. Reste comme option de s'y plier, ou de vivoter éternellement dans l'arrière-cour des boîtes. Ils deviennent de moins en moins nombreux, ces artistes qui produisent une musique sans l'avoir envisagée un seul instant en train de muscler les jambes de teufeurs à moitié saouls. C'est pourtant ce que tente Näo, avec son premier album Picture This If You Will.

Näo n'a rien pour lui. Ce n'est pas sur la musique de Näo que vous pourriez tenter d'appâter vaguement une minette avec un shooter vodka caramel. Ce n'est pas non plus avec la musique de Näo que vous pourriez fanfaronner en annonçant avoir découvert quelque chose de nouveau et de complètement génial. La musique que joue Näo existe en fait depuis une petite dizaine d'années. On se souvient d'ailleurs d'Ecoplan pour avoir tenté la même recette en 2002 : electronica peacefull, très glitchée, avec ses nappes ambiantes et de petites mélodies fort sympathiques. Ecoplan lorgne depuis (comme tant d'autres) vers le dancefloor. Näo sort un album d'electronica dans les traces de l'Ecoplan de 2002, un vague relent d'Ezeki3l flottant sous le nez.

Picture This If You Will ne révolutionne pas le genre. Mais il n'en a pas la prétention. Les compositions sont bien fichues, les thèmes évidents, la production léchée, le travail très soigneux. Trop soigné ? Näo n'a laissé aucune place au hasard. Si Picture This If You Will est un album adorable, il lui manque peut-être ce grain de folie qui aurait pu en faire quelque chose d'exceptionnel. Dommage, car avec tant de talent, on aurait aimé être impressionné par autre chose que des envolées grandiloquentes de piano. Tant mieux, car un album comme celui-ci risque de rendre l'electronica un peu moins hermétique qu'elle n'y paraît aux oreilles de novices.

Chroniqué par Tehanor
le 10/09/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters