Accueil | dMute

Hilltop Hoods

: State of the art



sortie : 2009
label : Golden Era Records
style : Australian hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ The Return
02/ Super Official
03/ Chase that Feeling
04/ She's So Ugly
05/ Still Standing
06/ Classic Example feat. Pharoahe Monch
07/ Chris Farley
08/ The Light you Burned feat. Trials
09/ Parade of the Dead
10/ Last Confession

Visiblement méconnus en France, le groupe de hip-hop australien Hilltop Hoods est indéniablement l’une de mes plus révélations 2009. Il m’aura fallu migrer ici, à Adelaide, leur ville natale du sud de l’Australie, pour découvrir ces talentueux rappeurs.

Au placard les « Motherf***** nigers » des Mcs américains, et place à un hip-hop musical, entraînant et étrangement bien éduqué. Trop propre ? Peut-être. Mais le trio, Mc Stuffa, Mc Pressure et Dj Debris, en a fait son crédo depuis sa rencontre sur les bancs du lycée au début des années 90.

Preuve en 2006 avec The Hard Road Restrung, une version de leur plus fameux album, The Hard Road, mais enregistré cette fois-ci en compagnie de l’orchestre symphonique d’Adelaide. Ce ne sont pas les premiers à le faire. Mais l’initiative reste admirable. D’autant plus que l’album, rythmé, et encensé par des cordes et cuivres dynamiques, est un petit bijou du genre.

Restés muets depuis sa sortie en 2007, les « Hoods » sont revenus sur les devants de la scène avec State of the Art, qui, à sa sortie, trustait les premières places des charts australiens. Dès les premières secondes, l’empreinte du trio d’Adelaide se fait clairement sentir, autant que l’accent « aussie », peu habituel sur la scène hip-hop. Le départ du label Obese pour créer leur propre support Golden Era Records n’aura rien changé. Un ton plus agressif peut-être.

L’excellent single Chase that feeling sera à nouveau accompagné, comme plusieurs autres tracks, d’un quartet classique toujours issu de l’orchestre de la capitale sud-australienne. Cette piste funky représente à elle seule les atouts du groupe : une musicalité hors-pair, un tempo élevé pour le genre, du scratch discret mais efficace, et l’alternance de voix atypiques du duo de Mcs. Le piano et les cordes magnifient le morceau, comme sur le remarquable Last confession.

Des influences rock également, avec la présence de guitares électriques sur The Return et The Light you burned, voire même calypso sur le très bon Still standing. Le rappeur américain Pharoahe Monch apportera une touche US à l’album sur Classic Example.

Le problème avec Hilltop Hoods reste que les voix, si singulières, ne plairont pas à tout le monde. Et pourront même fatiguer ceux qui apprécient. State of the Art porte pourtant le trio au sommet de son art.

Chroniqué par Camille
le 26/08/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters