Accueil | dMute

Brock Van Wey

: White Clouds Drift On And On



sortie : 2009
label : echospace
style : Ambient

Tracklist :
Original
1-1/ Too Little Too Late
1-2/ I Knew Happiness Once
1-3/ Forever A Stranger
1-4/ A Gentle Hand To Hold
1-5/ A Chance To Start Over
1-6/ White Clouds Drift On And On

Intrusion Interpretation
2-1/ White Clouds Drift On And O

Echospace a trouvé, grâce à la sortie du premier album de Brock Van Wey (aka Bvdub), le moyen de refaire parler de lui. Et pour cause, White Clouds Drift On And On met les foules à genoux partout où il passe. Stephan Hitchell, le grand patron du label de Detroit, ne s'est pas trompé en accueillant ce producteur californien dans sa propre structure. Une fois n’est pas coutume : ce n’est pas tous les jours qu’Echospace ouvre ses portes à qui n’a pas parcouru dans son enfance les rues menaçantes de Detroit. C’est un fait assez marquant pour être signalé !

White Clouds Drift On And On ferait presque figure d’exception dans le catalogue du label. Loin du dub atmosphérique et gentiment plombé d’Intrusion ou de Deepchord, Brock Van Wey donne dans les grandes envolées ambient. Et à ce jeu, le californien est loin d'être un timide ! Grand bien lui en a pris : ses compositions, immédiatement envoûtantes, instantanément jouissives, sont de véritables bouffées d’air frais dans le paysage musical du moment. Et tant pis si le propos manque parfois de subtilité, si cette grandiloquence, qui fait la marque de fabrique de Van Wey, peut le desservir en rendant parfois sa musique trop propre, trop lisse. Il serait idiot de bouder son plaisir.

Les six morceaux de White Clouds Drift On And On sont des joyaux emplis d’onirisme, flirtant parfois avec le shoegaze. La production, signée Hitchell en personne, est en béton armé. Elle achève de donner à cet album une puissance et une profondeur qui font la marque des grands. Un plaisir de ce genre arrivant rarement seul, Echospace nous gratifie d’un second album sur lequel Hitchell se réapproprie la musique de Van Wey, à la sauce Intrusion. Plus que de simples remixes, le bonhomme nous livre une version crépusculaire et talentueuse de White Clouds Drift On And On. C’est peut-être moins accessible mais tout aussi percutant sur le fond...

Chroniqué par Mickael B.
le 22/08/2009

Partager cet article :





1 commentaire

par Quantum (le 22/08/2009)
Ah ben ça fait plaisir de voir parler de BVdub sur dMute !
En effet, très bon album signé sur Echospace, on regrettera peut être certaines longueurs mais peu importe, le résultat est sublime !
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 27/05 - Blog
Equipe de Foot - Chapka
jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters