Accueil | dMute

Sleep (of Oldominion)

: Hesitation Wounds



sortie : 2009
label : Strange Famous Records
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Intro
02/ Day Dreamer
03/ Talk About It
04/ Who to Point the Finger At
05/ Ginelli
06/ Spent
07/ Orchestra of Strangers (feat. Toni Hill)
08/ Hesitation Wounds (feat. Grayskul)
09/ Commercial
10/ Lothar (feat. Del Tha Funkee Homosapien)
1

Sleep, of Oldominion : petite piqûre de rappel ou simple information, Oldominion, c’est ce crew issu de la scène du nord-ouest pacifique des Etats-Unis, composé, pour les plus connus (enfin, connus, tout est relatif) de Norman, Smoke, Onry, Grayskul (Onry Ozzborn & JFK) et d’une vingtaine d’autres membres ou affiliés.
Un crew complexe, où Sleep n’est pas juste un maillon supplémentaire, le MC étant l’un des 6 membres fondateurs d’Oldominion, mais également la moitié des Chicharones, avec son ami Josh Martinez.
Et rien de tel que le label de Sage Francis, Strange Famous Records, pour donner de la visibilité et un bon coup de pouce à ce Hesitation Wounds, troisième album solo de Sleep après Riot By Candle Light et Christopher.

A l'image de la pochette, une ambiance générale sombre, dérangée, collant parfaitement au débit fou et à la voix haut perchée de Sleep. Une ambiance qui n'a rien d'étonnante quand on sait que l'expression "hesitation wound" désigne les marques laissées par une tentative de suicide...
Sleep, c’est un rap énergique, parfois insaisissable, comme sur le bondissant Lothar, en duo avec Del, (toujours aussi bon), produit par Zavala, déjà présent sur le EP des Chicharones du début d’année et produisant 5 des 12 morceaux de l’album. Autre présence issue de ses collaborations avec Josh Martinez, le producteur Samix étant aux commandes sur le très bon Ginelli ou encore So Far Away.
Reanimator est sur 2 titres, dont le single aux influences old school façon Kurtis Blow, Talk About It, en décalage par rapport au reste de l'album. Reanimator, au doux nom rappelant le classique de Stuart Gordon, est ce producteur estampillé S.F.R., ayant déjà travaillé avec Sage Francis donc, mais aussi avec le rappeur Prolyphic avec qui il sortit un album en 2008, The Ugly Truth.
Les collègues d’Oldominion sont bien présents, en atteste le featuring des Grayskul venant rapper sur le titre éponyme gai comme un suicide, normal, c'est le thème. Pale Soul produit l’intro (rôle beaucoup moins important que sur Christopher) et Smoke Get It, ou encore la chanteuse Toni Hill poussant le refrain sur le ravageur Orchestra of Strangers, avec un Sleep aux couplets encore plus survoltés qu’à l’habitude.

Un super MC parfois ahurissant avec de bons producteurs sur un label de qualité, une recette élémentaire qui fera à coup sûr de ce Hesitation Wounds un des albums hip hop à retenir de cette année 2009.

A ne pas manquer également, toujours chez Strange Famous Records, l’album du génial B.Dolan, House of the Bees Vol.1, en téléchargement gratuit ici même.



Chroniqué par Lebowski
le 07/08/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
ven. 14/07 - Blog
The Doppelgangaz - Dopp Hopp
mar. 11/07 - Blog
CloZee - Harmony
sam. 01/07 - Chronique
The New Year - Snow
mer. 28/06 - Chronique
Uzul Prod - Continental Drifts
dim. 18/06 - Chronique
Daniel Menche - Sleeper
jeu. 15/06 - Chronique
The Necks - Unfold
mer. 07/06 - Blog
Hugo Kant - Out of Time
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters