Accueil | dMute

datA

: Skywriter



sortie : 2009
label : Ekler'O'Shock
style : Electro-pop

achat/téléchargement

Tracklist :
1/ Verdict
2/ One In A Million (Vocals - Sebastien Grainger)
3/ Aerius Light
4/ So Much In Love (Vocals - Benjamin Diamond)
5/ Electric Fever
6/ Nightmare
7/ Rapture (Vocals - Sebastien Grainger)
8/ Renaissance Theme
9/ Skywriter (Vocal

Attendu depuis longtemps par les fans de la première heure, Skywriter, premier album de l'électro kid datA sort enfin mais nous laisse sur notre faim. Réputé pour ses sons dance avec notamment J'aime pas l'art qui avait fait vibrer les clubs, le parisien n'a pas réussi à tenir la distance sur un album complet. On espérait mieux...

Les 12 titres du Skywriter étaient pourtant prometteurs, nous faisant voyager entre plusieurs univers sympathiques : de l'ambient au club en passant par la pop kitsch, inspiré lourdement par la scène eighties (et ça s'entend, notamment les solos "cheesy" de guitare bien kitsch dégoulinant du titre Skywriter), datA ajoute sa touche de groove et de soul. Malgré quelques tubes résolument dance comme Aerius Light qui reste dans le style que nous connaissions de l'artiste, datA pose des sons pop à l'image du premier single One in a million, mélange efficace de funk et d'électro-pop ou encore le très groovy Rapture. Une impression très cinématographique se dégage à l'écoute de l'album, un univers à la fois futuriste et nostalgique des années disco. Une sorte de fièvre du samedi soir en 2034.

Mais malgré tous ces points, datA peine à se détacher de ses influences et à se créer une personnalité musicale propre qui se dégagerait réellement de la "french touch 2.0", initiée par les désormais bien connus Justice. S'enfermant dans les codes du genre avec des titres pop à la D.A.N.C.E., datA a les deux pieds dans cette scène électro qui nous a fait vibrer durant ces dernières années.
Chaque chanson peut être rapprochée au style d'un artiste déjà en exercice. Pour ne citer que celles-ci, Nightmare sonne Mr Oizo et les solos virtuoses de Morphosis nous remémorent généreusement Aerodynamic des Daft Punk. L'album manque d'idées nouvelles et originales pour finalement nous livrer, notamment sur les titres pop, des morceaux assez similaires les uns des autres.

Un album plutôt nostalgique donc, à écouter avec modération sous peine de haut-le-cœur.
Un espoir jaillit tout de même à la toute dernière piste avec Blood theme, un titre à la fois expérimental et prometteur qui nous laisse songeur quant à l'avenir du jeune parisien.



Chroniqué par ChristopheD
le 31/07/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Trop Laser (EP)
(2006)
Ekler'O'Shock
Techno / Pop



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters