Accueil | dMute

U-God

: Dopium



sortie : 2009
label : Babygrande
style : Hip-hop

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Train Trussle (feat. Ghostface Killah & Scotty Wotty)
02/ God Is Love (feat. Cappadonna & Killah Priest)
03/ Stomp Da Roach (feat. GZA & Scotty Wotty)
04/ Lipton (feat. Mike Ladd)
05/ Cocaine (feat. Raekwon & Slaine)
06/ Magnum Force (feat. Jim J

U-God, le vilain petit canard du Wu-Tang Clan revient pour son 3ème album solo, Dopium sur Babygrande, le faux bon label, et FrankRadio.
Piètre rappeur, souvent considéré comme la cinquième roue du carrosse en ce qui concerne le Clan, pas toujours en phase avec le délire « Shaolin » du groupe, U-God n’a pas grand-chose pour nous convaincre d’écouter son nouvel album, surtout après un Mr. Xcitement en 2005 aussi affligeant…que le dernier Method Man & Redman tient.

En résumé, U-God, qu’est ce que c’est : une voix qui vient du froc et reconnaissable parmis 100 ; un premier album, Golden Arms Redemption, qui s’est vite positionné dans les must-have du groupe ; quelques couplets mémorables à droite à gauche (Black Jesus, Winter Warz, A Better Tomorrow, It’s Yourz… et plus récemment un agréable renouveau sur 8 Diagrams). Mais ne poussons pas trop loin la démonstration, car depuis ses débuts, l’atout majeur de U-God aura été de faire parti du plus grand groupe de rap jamais connu.

Un tremplin qu’il n’aura pas toujours su apprécier à sa juste valeur, en atteste ses nombreux différents quant à l’autorité de RZA, ou la création de son petit comité à lui (les Hillside Scramblers, avec Leatha Face et King Just pour ne citer qu’eux).
Le summum de cette cassure aura été ce deuxième album solo, Mr.Xcitement, ne présentant aucune attache à son groupe de toujours, hormis une participation de 4th Disciple sur une production, et qui, excepté 2-3 titres bien sentis, aura été une erreur.
Une erreur fatale qu’il ne commettra pas deux fois puisque pour Dopium, les copains reviennent : Method Man, Raekwon, Ghostface, Killah Priest, GZA, Cappadonna, son partenaire Leatha Face bien sûr, bref, toute la fine équipe du Wu quasiment complète auquel s’ajoute quelques noms vendeurs tels Jim Jones, Sheek Louch ou l'ancien producteur renommé des Main Source, Large Professor.

Dopium, un album sauce Wu-Tang, comme il y a 10ans ?

Premier morceau, Train Trussle, qui fera office de « single », concept qui ne veut plus rien dire dans la musique indépendante, mais c’est pour la précision. Très efficace, Ghostface pour la crédibilité, U-God avec une voix encore plus caverneuse qu’à la normale, Scotty Wotty (collaborateur de Ghostface) pour le refrain (pas très utile pour le coup). La boucle effet cuivre / léger sample voix soul fonctionne à merveille. La barre est haute et autant être clair, rien ne sera du même acabit, du moins de par le style, pour la qualité il y en aura d’autres.
God Is Love, au thème évident et terrain de jeu préféré des illuminés Cappadonna et Killah Priest, nous fait redescendre en douceur, de même avec Stomp Da Roach avec le papy Genius un peu facile mais toujours aussi agréable à entendre. Exercice de style réussit sur Lipton avec Mike Ladd et le rap monocorde du Golden Arms. Ca se gâte avec Coke, du faux rap méchant avec un Raekwon inquiétant et un Slaine (de La Coka Nostra) anecdotique.
Pour s’arrêter là dans le « titre par titre » dont l’intérêt est moindre, le reste tient la route. Entre une sorte de chute de Mr.Xcitement mais peaufiné (Hips) ou Rims Pokin Out avec Leatha Face dans un même style mais ici planté, un featuring Method Man de qualité, un New Classic efficace avec Large Pro, ou encore le titre éponyme avec un U-God clairement à la ramasse pour le coup. A noter en fin d’album 3 remix electro/techno/dancefloor surprenants mais réussis, en particulier celui du français Yuksek sur Dopium, bien mieux que l’original.

La réponse à la question d’il y a quelques lignes est clairement non, mais le résultat est loin d’être aussi mauvais qu’on pouvait le croire, U-God s’est fait plaisir, avec un album qui lui ressemble certainement plus qu’à l’habitude. A l’aube de ses 39ans, U-God se redonne la crédibilité artistique dont beaucoup doutait.

PS : Bring Back God, mixtape gratuite et avant goût de Dopium, est en téléchargement légal sur le myspace du rappeur.



Chroniqué par Lebowski
le 22/06/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



dim. 22/10 - Blog
NO NEW YORK (1978)
ven. 20/10 - Chronique
Dälek - Endangered Philosophies
dim. 15/10 - Blog
#12
mer. 11/10 - Blog
Dub Engine - Psychosteppa
mar. 03/10 - Blog
Bonnie Li - Plane Crash
lun. 25/09 - Blog
Feldub - Class War
jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters