Accueil | dMute

Luke Vibert

: Rhythm



sortie : 2009
label : Soundofspeed
style : Hip-Hop / Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Wow ! It's Now !
02/ Registrarse
03/ Sparky Is A Retard
04/ A Fine Line
05/ My Style
06/ Keep Calm And Carry On
07/ Elevanty One
08/ Rhythm
09/ Concertina Turner
10/ James Bond In A Jimmy Hat
11/ Harmonica Sellers

On peut dire, sans se mouiller, que Luke Vibert en a connu du beau monde depuis ses débuts. Les gens de Mo'Wax, Rephlex, Warp, Ninja Tune... Autant de grandes maisons qui rappellent toute une époque, que le Britannique a su marquer de ses productions.

Avec Rhythm, sa dernière sortie en date, il met un peu de distance avec les pontes de la profession - il signe chez les Japonais de Soundofspeed - et ses projets passés, ce qui ne nous empêche évidemment pas de retrouver sa patte si particulière (mélodie en second plan hyper travaillée, tonalité acide des morceaux les plus enlevés). Vibert nous propose là du hip-hop à l'ancienne, ludique et à haute teneur synthétique.
Onze titres qui, s'ils ne révolutionnent en rien le microcosme musical contemporain, ont le mérite de nous plonger dans le monde vraiment à part de l'artiste. Un endroit où l'improvisation jazz, les beats hip-hop et l'electronica mangeuse de cerveau ont toujours eu droit de citer (le sublime My Style, sombre et chaloupé à souhait).

Un bon album globalement, cool dans l'attitude, remuant dans l'ensemble, avec quelques écueils de ci de là, notamment un trop plein de vocoder (même si sur Eleventy One, ça tient encore la route) et quelques effets easy listening un brin trop kitsch (le fatigant Keep Calm And Carry On).
Mais aussi deux ou trois perles au caractère bien trempé (le morceau éponyme ou surtout l'enchainement bien branque et psychédélique Concertina Turner /James Bond In A Jimmy Hat).

Enfin, tout ça est bien agréable et sans prétention. Du bel ouvrage, marrant comme un bon vieux Tex Avery, et tout à fait personnel. En somme, un disque qu'on découvre comme on s'en défait : tranquillement et sans ennui.



Chroniqué par Yvan
le 10/06/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Lover's Acid
(2005)
Planet Mu
Downtempo / Acid



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 27/04 - Chronique
Filastine - Drapetomania
jeu. 20/04 - Chronique
Arto Lindsay - Ciudado Madame
mar. 11/04 - Chronique
Jacaszek - KWIATY
mar. 04/04 - Blog
Chrono.fixion - 2016
sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters