Accueil | dMute

The Wedding Soundtrack

: Na Na Na Ro



sortie : 2009
label : Another Record
style : pop folk lo-fi

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Your Hand
02/ Diskofolk
03/ All Of A Sudden
04/ Sweet For The Summer
05/ Drunkdrunkdrunk
06/ Spoons
07/ Enough
08/ Sweetness
09/ Wait
10/ Mauss
11/ If You Don’t Mind `
12/ Night Of The Loveless Knights
13/ Munch
14/ Giraffe
15/ Song Of D

Après trois ans d’absence et un précédent effort salué par notre équipe en 2006, The Wedding Soundtrack, nous propose de découvrir un nouvel album des plus réussis. Un album flirtant avec bon nombre d’ambiances, entre garage, folk et lo-fi, et dont le côté bancale donne une étrange sensation de sincérité dans le propos.



Signé et défendu bec et ongle par le label Another Records à la discographie des plus intéressantes (Dirge, Gatechien, Half Asleep, Luis Francesco Arena, SZ, etc.), The Wedding Soundtrack a eu le temps de se développer au grès de ses trois albums. D’un projet solo, celui du multi-instrumentiste Simon qui proposait un registre entre antifolk et pop suicidaire, le groupe a musclé ses effectifs avec l’arrivée de deux autres membres dans un premier temps (Mathilde, à la batterie et Clément à la guitare et au chant), et plus récemment, avec celle de Vivien, rencontré lors d’un concert commun avec son ancien groupe, Via Dubai.



Avec ce troisième album, le trio devenu quatuor oscille entre différents registres : entre folk rock énervé aux accents garage (diskofolk, your hand, Spoons, Mauss…, etc.), ballades sensibles (Enough, sweetness…) ou envolées lyriques dans la veine d’un Grizzly Bear chargé à la testostérone (Sweet For the summer). Si la base même de chacune de ces compositions demeure la voix (une étrange fusion entre un Marilyn Manson (!), Black Francis ou Liars), la guitare acoustique et la batterie ; il n’en demeure pas moins que le groupe n’hésite pas introduire de nombreux instruments : piano, violon, xylophone, synthés, kazoo… Les musiciens ne proposent pas de longues plages sonores d’une dizaine de minutes, mais chacune de leurs compositions sont riches d’une multitude de variations dans lesquels ces derniers passent de la furie à l’introspection, de la mélancolie à une relative légèreté (If You Don’t Mind rappelant certaines ballades des quatre de Liverpool). Na Na Na No révèle dans un premier temps sa face la plus sombre, pour progressivement laisser place à ses aspects les moins rugueux dans la seconde partie de l’album. Une mise en scène intéressante dans la mesure où elle permet de placer ces ballades dans un écrin qui les mettra le plus en valeur, à l’image du titre de clôture Song Of Despair. The Wedding Soundtrack démontre qu’il fait parti de ces groupes qui préfèrent s’attacher davantage à un propos qu’à un instrument. En effet, leur capacité à en changer facilement leur donne la possibilité et la liberté de choisir ces derniers en fonction de la couleur musicale qu’ils souhaitent donner à leur titre.



Avec ce troisième album The Wedding Soundtrack confirme sa bonne forme et sa capacité à produire une musique qui, si elle flirte avec le garage rock et le folk, a la chance de révéler des ambiances sonores beaucoup plus riches qu’à l’accoutumé. A ce titre, on aimerait d’avantage que le groupe pousse sa recherche dans ce domaine, ce qui pourrait amener ces derniers à des strates bien plus supérieures.


Chroniqué par Guillaume C.
le 29/05/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
Poland
(2006)
Another Record
Pop / antifolk / rock



0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 21/09 - Blog
Ease the Soul - Unconscious
ven. 15/09 - Interview
Interview avec Ruelgo
ven. 25/08 - Chronique
Grizzly Bear - Painted Ruins
dim. 20/08 - Chronique
Lawrence English - Cruel Optimism
mer. 16/08 - Chronique
Shannon Wright - Division
mer. 02/08 - Blog
Cornelius - If You're Here
lun. 24/07 - Chronique
Ici et Lui - Punk Prodige
mar. 18/07 - Chronique
Toàn - Histós Lusis
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters