Accueil | dMute

Fraet

: For Another Day



sortie : 2009
label : Benbecula
style : Electronica

achat/téléchargement

Tracklist :
01/ Just A Thought
02/ Here & There
03/ Did You See It
04/ Upon A Time
05/ Was it You
06/ Another Way To Answer
07/ Dips Of Green Elms

Dans la fourmilière de la musique électronique, le Japonais Fraet - Shinichiro Fujimoto dans le civil, Fjordne pour d'autres disques - n'occupe pas de place hiérarchique ou médiatique particulière. Et par voie de conséquence bénéficie de l'espace de liberté adéquat. Là où ça se bouscule, lui n'y est pas. Et c'est une bonne nouvelle.

Chez lui, les machines ne font pas d'esbrouffe ; leurs bruits il en joue comme d'authentiques instruments. Ce paradoxe fraîchement vivant donne toute sa force à ce For Another Day, dernier volet des Mineral Series, idée intéressante du label Benbecula qui propose ainsi depuis bientôt trois ans une sortie mensuelle à des artistes (Michael Santos, Christ....) dont les morceaux retenus n'auraient peut-être jamais vu la lumière. Un beau geste, on peut le dire.

Si on raffole, parfois trop, des extases technoïdes les plus alambiquées, on est tout de même bien heureux de retrouver ce genre d'initiatives. D'autant plus quand elles prennent la forme d'un tel disque, chaleureux et candide (le chaloupé Here & There), aux sonorités venues du jazz, bousculées calmement de dub, de techno minimale et d'electronica (Another Way To Answer) . Et, maintenant qu'on en parle, ce sont surement là les raisons pour lesquelles cette mixture toute en rythmique souple et sans aspérités, a une fâcheuse tendance à se taper l'incruste.
Autrement dit, ce dernier opus frappe juste. Ni plus ni moins. Un album qui vous attrape par la manche et vous embarque en ballade. Son austérité enjouée, passablement mélancolique, n'est qu'un leurre qui ne parvient pas à masquer la myriade de contrechamps charmants qu'il recèle, ces agencements/réagencements de sons glanés alentours, des glitchs semés en guise de raccords.

Durant cette promenade, plutôt courte (trente-huit minutes et sept titres), Fraet n'hésite pas à prendre par surprise (ce morceau folktronica, Upon A Time, en milieu de trajet) et plus généralement, assume son goût de la complexité (l'introductif Just A Thought annonce la couleur) sans en faire un slogan racoleur. Un comportement plein d'humilité qui sert à cent pour cent son projet, sobre et hypnotique, brillant tout simplement.


Chroniqué par Yvan
le 08/05/2009

Partager cet article :





0 commentaire
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



jeu. 25/05 - Chronique
Blonde Redhead - 3 O'Clock
lun. 22/05 - Chronique
Bethan Kellough - Aven
sam. 20/05 - Blog
Notilus - S/T
mer. 17/05 - Blog
Kara-Lis Coverdale : Grafts
jeu. 11/05 - Blog
Senbeï - NIN
lun. 08/05 - Chronique
Oxbow - Thin Black Duke
dim. 07/05 - Blog
Duster - Stratosphere (1998)
jeu. 04/05 - Blog
Näo - Duel
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters