Accueil | dMute

Mono

: Hymn to the immortal wind



sortie : 2009
label : Conspiracy Records
style : Post-Rock

Tracklist :
01/ Ashes in the snow
02/ Burial at sea
03/ Silent flight, sleeping dawn
04/ Pure as snow (Trails of the winter storm)
05/ Follow the map
06/ The battle to Heaven
07/ Everlasting light


Celui-ci, Jérôme s'était dit : "Attention Jérôme, si j'étais toi, je tournerais sept fois ma plume dans mon code hmtl avant d'en dire mot". Et d'ajouter : "Jérôme, tu en as peut-être trop fait, tu sais, avec ce groupe. Jusqu'à épingler Steve Albini quand il se fait payer pour la session et qu'on te vend ça comme une collaboration underground. OK, tu les as vus sur scène et tu as cru en mourir. OK. On le sait. Mais, au fond, n'étais-tu pas un peu injuste ? Et, en ton for intérieur, ne te dis-tu pas le soir, avant de t'endormir : "Mon Dieu, mon Dieu, pardonnez-moi parce que j'ai commis le pêché de critique en disant du mal d'un groupe qui ne le méritait pas" ?".


Non, Jérôme n'avait pas pêché. Et, en son for intérieur, Jérôme ne se disait qu'une chose : "Tu as raison. Oh, tu n'as pas toujours raison, Jérôme. Non. Il arrive que tu te trompes. Oh oui. Et trop souvent même. Oui. Mais, non, Jérôme, tu ne te trompes pas : Mono est vraiment un très mauvais groupe". Qu'on se rassure tout de suite : Jérôme n'a rien contre la personnalité des membres du groupe (il jalouse évidemment leur succès, mais de cela, personne ne doute). Il n'a rien non plus contre les Japonais. Preuve en est d'ailleurs qu'il adore manger des udon. Non. En revanche, Jérôme a quelque chose contre la mauvaise musique en général et contre celle de Mono en particulier. N'était-ce que leur manque d'originalité, il n'y aurait sans doute nul problème. Tous les groupes ne sont pas originaux et nombre, malgré cette lacune, s'en sortent fort bien (Jérôme passe sur l'énumération). Ce qui heurte, a toujours heurté, et heurtera encore Jérôme, il le craint, c'est la lourdeur de leur musique. L'absence presque totale de renouvellement et l'absence totalement totale d'idées.


Qu'il y ait une esthétique du vide, oui, pourquoi pas ? Mais que le vide s'érige en esthétique : non. Le vide, c'est quoi ? Ici, c'est le glockenspiel pour commencer un morceau — mélodie répétitive bien sûr — une première suite d'accords de guitare qui s'attache à la même harmonie, ensuite, une deuxième guitare qui œuvre à reproduire des delays moyesques, des cymbales maillochées, des cordes (ou un mellotron ? un mellotron aurait fait l'affaire, ç'aurait même été plus chic) nécessairement mélancoliques avant que la saturation s'en mêle, tom basse sur lequel le batteur s'énerve. Break : guitare delay comme il y a dix ans GY!BE. Toujours les cordes. Ça traîne, un peu. On se dit tant mieux. Ou pas. Au bout de quelque huit minutes, le groupe se souvient qu'il est un groupe de rock. Et, alors, là, ça envoie. À fond. Les mailloches oubliées. Le delay toujours, mais saturé. Les cordes, aussi, mais au fond à droite. Le tempo ni le rythme n'ont changé. Ça joue un peu plus fort et un peu plus saturé, c'est tout. Ça leur suffit, il faut croire. Ça s'appelle : Ashes in the snow. Ça dure un peu moins de douze minutes. Le deuxième morceau est construit de la même manière. Le troisième, non. Il ne dure que six minutes, le groupe n'a pas eu le temps de bien développer son idée. Le quatrième morceau ressemble au premier, jusqu'en son titre : Pure as snow. Le cinquième morceau est plus court : quatre minutes, le guitariste joue un peu de guitare slide sur un fond de piano, de cordes et de glockenspiel. Le sixième tire son originalité de ceci qu'il atteint son apogée en son milieu, redescend puis remonte. Quant au septième, c'est un peu comme le premier, mais il ne porte pas le même nom.


S'il y a quelque chose d'immortel dans ce disque, c'est seulement sa médiocrité. C'est Jérôme qui le dit.



Chroniqué par Jérôme Orsoni
le 18/03/2009

Partager cet article :


A lire également sur dMute :
You are there
(2006)
Temporary Residence
Post-rock
Palmless Prayer / Mass Murder Refrain
(2005)
Human Highway Records
Post-rock
Reportage
(24/11/2005)
@ Glaz'art



7 commentaires afficher tous les commentaires

par Vincent (le 16/05/2013)
Une chronique détestable, d'une rare mauvaise foi ...
Cet album est de loin le meilleur de Mono. Ils ont allié la puissance de leur début et l'apport nouveau de cordes, tout ça au service de compositions époustouflantes magnifiquement produites par Steve Albini (Pure As Snow est incontestablement un des plus beaux morceaux de post-rock jamais écrits).
Tu aurais rédigé tout ça pour le dernier album "For My Parents", encore j'aurai compris, car il est vrai que c'est un album plutôt faible par rapport à celui-là.
Je conçois qu'on puisse ne pas aimer. Mais là, excuse-moi mais c'est vraiment de l’acharnement vain, puisque celui qui ne connait pas le groupe n'apprendra rien sur leur musique en lisant ta chronique ... Dommage.
Musicalement,
Vincent

par D. (le 13/05/2009)
Et moi c'est pour cela que je passe de plus en plus souvent. Merci Jérôme ! Le genre de groupe dont tout le monde parle sans savoir pourquoi... Toi tu sais ! ;)

par ghh (le 01/04/2009)
Très bon
Merci.


par Dataichi (le 22/03/2009)
En effet, en voilà un ego-trip ! C'est pas grave de pas aimer un disque ou un groupe (moi aussi ce disque m'ennuie). Mais dégoute pas les copains ! Il doit y avoir un truc dans ce disque qu'on ne comprend pas, faut le voir comme ça ;-) En tout cas ce genre de chronique fait plaisir à son auteur mais n'encourage pas les autres à faire preuve de tolérance...

par C (le 20/03/2009)
Que d'acharnement (justifié ou non, ce n'est qu'une question de goût) et quel ego-trip surtout.

Avec le nombre de disques sortis depuis le début de l'année et absents de ces pages (en vrac les derniers Animal Collective, Six Organs Of Admittance, Bon Iver, Antony and the Johnsons, Fever Ray, etc.), j'ai peine à comprendre le besoin d'en remettre une couche sur Mono. Mais c'est sans doute pourquoi je passe de moins en moins souvent par ici...
Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire)
Site web (facultatif) Recopier le code ci-dessous (obligatoire)



sam. 18/03 - Blog
King Crimson - Starless (1974)
sam. 11/03 - Blog
Zenzile - Elements
ven. 03/03 - Blog
Al' Tarba - La Nuit se Lève
mar. 28/02 - Chronique
Andy Shauf - The Party
sam. 25/02 - Chronique
Wooden Veil - Wooden Veil
lun. 20/02 - Blog
Mahom - Fell in
sam. 11/02 - Chronique
Taylor Deupree - Somi
mer. 08/02 - Blog
Stepart - Playground
dim. 22/01 - Blog
dMute recrute
 newsletter : 
ok





Equipe/Contact  |  Partenaires  |  Présentation  |  Crédits  |  Newsletters